jeudi 16 février 2017

France: Bijouterie asiatique pillée et détruite par la racaille immigrée qui manifeste pour Théo. La commerçante en pleine crise de larmes subit un malaise.

Le 16/02/2017


1702160139420109


Ceci est l'immigration enrichissante en provenance d'Afrique que le socialisme a imposée en France, en victimisant systématiquement cette racaille.

Il n'y a aucune recherche de justice, ces gens sont ici pour piller la France et la mettre à genoux, avec leurs complices de gauche.
Absolument rien n'est diffusé dans nos médias.
Pendant ce temps, Le Matin continue sa propagande dégueulasse en faveur des migrants.
 

 
Dans un autre commerce, un Franprix saccagé à Bobigny : le désarroi des propriétaires indiens.
 
"Quand je suis arrivée sur les lieux, je me suis mise à pleurer, confie, ce mercredi, Neadra, une des filles du propriétaire du Franprix, à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

On a tout donné, on a consacré une grande partie de notre vie à travailler et c’est dur de voir cela."
Quatre jours après les violences urbaines qui ont frappé Bobigny, en marge de la manifestation réclamant justice pour Théo, les propriétaires du Franprix et leurs trois enfants se remettent très difficilement du saccage de leur commerce. Voici leur témoignage.


Incidents à Bobigny : leur commerce saccagé... por leparisien

La superette qui emploie sept salariés ne peut plus tourner pour le moment.
Trois nouvelles caisses qui coûtent chacune autour de 10 000 euros doivent être réinstallées.
Le montant de la perte de la marchandise en en cours d'évaluation.
La présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a promis ce mercredi aux patrons du Franprix, de les aider financièrement, à travers un dispositif spécifique.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.