jeudi 19 janvier 2017

Sortie en salle du mercredi : « La gifle 2 » avec Manuel Valls

Le 19/01/2017
 
 
La gifle 
À Lamballe, communauté des gens de Bretagne, un remake du Pinoteau « La gifle » sort sur les écrans.
 
Avec Nolan L., 18 ans, dans le rôle de Lino le catcheur et Manuel Valls, 55 ans, dans celui d’Adjani, l’enfant espiègle.
 
Le remake 2017, c’est l’inversion générationnelle.
Décidément ces jeunes d’aujourd’hui ne respectent plus rien.
 
En son temps, en 1974, le film symbolisa la génération tête à claque.
Manuel Valls a 12 ans, l’âge de cette génération.
 L’histoire l’a rattrapé (Manuel Valls naît en 1962, il est baptisé à Barcelone par le père Ventura, ça ne s’invente pas).
 
Gifle, claque, tarte, torgnole, taloche, mornifle, chiquenaude, baffe, mandale, qui n’a pas pris la sienne dans son adolescence boutonneuse, et sans broncher, en plus !
 
Là, l’affaire est grave, c’est Marianne qui est giflée, par la joue républicaine dépositaire des Valeurs de la République, de son plus grand voyageur représentant placier, urbi et orbi.
Certes, il y a des précédents nombreux.
 Rappelez-vous : en 2002, François Bayrou avait donné une claque à un enfant qui essayait de lui faire les poches durant la campagne présidentielle.
À l’époque, les Français avaient salué une marque d’autorité.
 Nul doute alors que Nolan aura fait preuve d’autorité, les mêmes causes produisant les mêmes effets ?
Eh bien non, à l’inverse, l’action du jeune Breton est humiliante : le candidat passe pour une personne fragile, qui ne peut se protéger.

Pour l’ancien premier flic de France, c’est une gifle au sens propre comme au sens figuré.
C’est sans compter les entartrages de Noël Godin, le gloupier, qui peut se glorifier, à son palmarès, entre autres, d’un Chevènement et de huit BHL.
Et enfin, comble de l’extrême violence, une chemise déchirée, celle du directeur des ressources humaines d’Air France Xavier Broseta.
On vit dans une société d’une immense brutalité pour nos pauvres hommes politiques.
 
Manuel Valls gifle Bretagne
 
Si Manuel Valls n’a pas été « blessé », cette gifle est tout de même considérée comme une « violence » selon la Justice.
 
Cependant, il n’y a pas eu d’incapacité temporaire de travail (ITT) explique Patrick Elghozi, bâtonnier de l’ordre des avocats de Saint-Brieuc.
Quel dommage, quand ça veut pas, ça veut pas.
Espérons que la femme, qui a été plaquée avec Nolan par le garde du corps n’ait pas été blessée.
Il semble que cela n’intéresse personne.
Le jeune sauvageon encourt de la prison.
Souhaitons lui la grâce présidentielle.
Comme autrefois les lansquenets, Manuel Valls aurait pu chanter :
« Que me font insultes et horions, faïlala…
   Qu’il freine donc s’il l’ose mon ascension grandiose »
 
Manuel Valls n’a rien d’un chevalier, son ascension est compromise.

 Il n’ira pas sur le pré, relever le gant, mais plus prosaïquement devant les tribunaux de la République.
 
Michel Lebon

source
Résultats de recherche d'images pour « ignace gifle valls »

Ignace

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.