mardi 24 janvier 2017

Rome – La municipalité veut déloger une famille pour donner le logement social à un migrant

Le 24/01/2017
 
 
Résultats de recherche d'images pour « casapound roma »

 
par 24 janvier 2017

Une famille italienne aurait du quitter le logement dans lequel elle vivait par décision de la municipalité qui avait été décidé de l’assigner à un immigré égyptien.

Mais pendant que les opérations de délogement étaient en cours pour libérer l’habitation, sur place se sont présentés des militants de Casapound bien décidés à intervenir pour empêcher cet abus intolérable : et le délogement n’a pas eu lieu !
Cette injustice était par ailleurs perpétrée en l’absence des locataires de l’appartement, situé dans un quartier romain :  
hier matin (lundi 23 janvier 2017) « une famille italienne composée de deux jeunes romains a été dégagée pour faire place à un immigré égyptien. Le délogement ordonné par la commune de Rome a été effectué pendant que les deux jeunes étaient au travail, sans tenir compte du jeune âge de la fille enceinte de sept mois. Les militants de Casapound, depuis le matin, ont été au secours de cette famille qui, par chance, a réussi à reprendre possession de son habitation » communique Casapound.

Étonnamment, les médias du système, les partisans du droit d’asile et de l’assistance à toute la misère du monde ne sont pas montrés !
Cet épisode n’a pas scandalisé l’intelligentzia progressiste toujours prête à intervenir pour soutenir les minorités, les marginaux et les clandestins.
Silence absolu !
Serait-ce parce que les victimes de cet abus de la municipalité du maire Raggi, élu du mouvement pourtant populaire 5 Stelle, ne sont que deux pauvres romains et le bénéficiaire de ce tord fait à des co-nationaux un immigré ?
Le mouvement Casapound est bien décidé à intervenir à chaque fois que cela sera nécessaire pour venir en aide aux Italiens.
Le porte-parole de Casapound pour Rome a communiqué :
« Nous ne permettrons pas à cette junte criminelle de porter avant cette politique de favoritisme envers qui n’a aucun droit au détriment de nos concitoyens. Nous lutterons pour réaffirmer que tant qu’il y aura même un seul Italien sans toit, il ne devra être concédé aucun espace aux immigrés. »
Francesca de Villasmundo

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.