mercredi 25 janvier 2017

Corbeil-Essonnes : encore un policier blessé à la tête par un pavé aux Tarterêts

Le 25/01/2017



Le policier a été touché à la tête alors qu’il se trouvait assis sur le siège passager.DR.

Florian Loisy et Nicolas Goinard

25 janvier 2017
 
Un équipage de police a de nouveau été la cible d’une attaque, ce mercredi soir, dans la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne).
 Un agent qui se trouvait sur le siège passager d’un véhicule sérigraphié a été touché par un pavé à la tête.
Transporté à l’hôpital, il a l’arcade et la pommette ouverte.
Des blessures qui nécessiteront des points de suture.
L’attaque est survenue après que la brigade anticriminalité a interpellé une personne dans le cadre d’une affaire de stupéfiants.
 Une patrouille est arrivée en renfort avenue Strathkelvin vers 18h30.
Depuis une butte voisine de la route, un homme a jeté un pavé sur le véhicule.

 Le pare-brise du véhicule s’est brisé et le projectile a fini sur la tête d’un policier âgé de 39 ans.
Rapidement, des renforts des forces de l’ordre ont été déployés aux abords des Tarterêts et une colonne de policiers en tenue de maintien de l’ordre a patrouillé dans les rues pour sécuriser le quartier et éviter qu’il ne s’embrase.
Vendredi dernier, dans la même rue, un guet-apens avait été tendu à la police et une fonctionnaire avait également été blessée dans les mêmes circonstances à la tête.
«Que faut-il de plus pour avoir les effectifs en renfort que nous réclamons depuis des mois», s’alarme Claude Carillo du syndicat de police Alliance.

 
Corbeil-Essonnes, ce mercredi soir. Une vingtaine de policiers ont sécurisé le quartier après le guet-apens dont ont été victimes leurs collègues. LP/N.G.

  leparisien.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.