jeudi 26 janvier 2017

C'est qui, c'est quoi Benoît Hamon ?

Le 26/01/2017



jeudi 26 janvier 2017

Curieux comme un pou, dit-on; je le suis, curieux...

Alors que je regardais tardivement la redif de cet énième débat de la primaire de la Belle Alliance Populaire (ah ce nom, quelle trouvaille) après avoir partagé blanquette de veau et pinard idoine, mon regard fut attiré par la boutonnière de Benoît Hamon.
 
L'homme arborait un superbe canapé.
Comme Valls.
Sauf que pour Valls, je savais: il avait été élevé au grade de commandeur dans l'Ordre National du Mérite comme tout premier ministre qui tient le coup plus de six mois.
Mais Hamon n'a jamais été premier ministre et encore moins ancien héroïque combattant; d'où sortait-il cette décoration.
 J'ai donc fouillé et trouvé: Point de Mérite National mais l'Aigle Aztèque !
 Oui, m'sieurs, dames, Hamon a été fait commandeur de l'Ordre de l'Aigle Aztèque !
 Késako me direz-vous ?
 Rien de moins que la plus haute distinction attribuée aux étrangers par le Mexique, distinction qui ne peut être attribuée qu'avec l'aval du présiflan local.
 Avouez que ça le fait, ça, non ?
 Hamon, commandeur de l'Ordre de l'Aigle Aztèque !
 Au même titre que seulement neuf Français dont de Gaulle, Mitterrand, Malraux ou Le Clézio !

Oui, je sais, ça vous en bouche un coin et c'est bien normal parce rien, absolument rien du parcours de ce clampin, parcours que j'ai lu et relu avec attention, ne relie Benoît Hamon au Mexique.
Rien !
De Gaulle, on peut comprendre, Mitterrand aussi, il y alla deux fois, Malraux, c'est Malraux, comme le Clézio.
 Mais Hamon, franchement... Hamon...
Qu'a donc bien pu faire ce type pour mériter ça ?
 Voilà un mystère qui mériterait d'être élucidé et d'attirer la curiosité de quelques journalistes d'investigation.
Même pas.


D'ailleurs, qu'a-t-il fait dans sa vie Benoît Hamon ?
 Et bien comme de trop nombreux politiciens, ce gars n'a quasiment fait que de la politique.
 A 49 ans, celui qui " veut être Président de la République " se contente pour tout bagage d'une licence d'Histoire, de plus ou moins trois ans d'activité dans une entreprise privée (Ifop) et de s'être mis à la colle avec une cadre sup de LVMH, entreprise du CAC40 !
Tout le reste n'est que politique et reptations d'appareils tantôt au MJS, au PS, au parlement européen, à l'Assemblée Nationale ou, encore plus brièvement, dans les ministères.
 
Bref, à part onduler des fesses au sein du socialisme français, ce gars n'a rien fait et le voilà prétendre devenir Président de la cinquième puissance mondiale !

Le voilà prétendre que de filer 750 euros à tout le monde serait l'élixir contre les inégalités, la misère et le chômage, proposition qui devrait lui permettre d'engranger un maximum de voix "djeun's".
 
Le voilà nous assurer droit dans les yeux que le travail va se raréfier et que la seule alternative c'est de taxer les robots.
 
Le voilà prétendre - mais je dois avouer que sur ce point, je suis indécis - que le meilleur moyen de lutter contre le trafic de drogue serait de légaliser le cannabis.
 
 Le voilà nous assurer que la meilleure manière de prévenir la montée des communautarisme serait d'accorder le droit de vote aux étrangers.
 
Le voilà nous promettre qu'il est possible de réduire d'ici 2025 à 50% la part du nucléaire dans la production électrique.
 
Le voilà oser adresser ses condoléances et souhaiter désir de repentance républicaine pour la famille d'Adama Traoré.
 
Le voilà nous proposer de légaliser la PMA pour tous sans trop se mouiller sur la GPA.
 
Le voilà, au risque de paralyser l'action gouvernementale, vouloir créer un 49-3 "citoyen".
 
 Le voilà nous assurer que rigueur budgétaire et réduction des déficits n'est pas dans son logiciel pour redresser le pays.

Bref, le gars, comme tant d'autres, élu dans une circonscription qu'il n'habite pas, ne connaît rien de la vraie vie, n'a aucune idée de ce que vivent au quotidien des millions de Français et qu'a-t-il à nous proposer pour se faire élire ?
 
 De la dépense, des déficits, du communautarisme, un "progressisme" mortifère, de la démagogie à revendre mais aucun Projet et aucune Ambition pour le pays.
Mais dimanche prochain, il gagnera cette primaire; c'est dire si en France, tout est possible...

Voilà de quoi meurt la politique: démagogie, irréalisme, gabegie, médiocrité et cet insupportable "hors-sol" dans laquelle se vautrent tous les prétendants à la magistrature suprême.
Voilà où en est la politique et, à fortiori, le socialisme à la française: Permettre à un gars qui n'a rien fait de sa vie, qui n'a rien de "grand" à mettre à son actif, qui n'a aucune réelle expérience du pouvoir de se présenter à l'élection présidentielle.


Ce qui est encore plus dingue ? C'est que ça marche !

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.