lundi 19 décembre 2016

Syrie : Des « experts » français envoyés par Paris pour encadrer les djihadistes à Alep-Est

Le 19/12/2016
 
 
 
Manifestation de soutiens d’al-Qaeda à Alep-Est, le 26 septembre 2014 (source)
 
 BREIZATAO  – ETREBROADEL (19/12/2016)
 
 Le gouvernement français disposerait d’experts militaires à Alep-Est où ils ont apporté un appui aux djihadistes encerclés.
 
Semion Bagdassarov, directeur du Centre d’étude des pays du Moyen-Orient et de l’Asie centrale, a indiqué au magazine Life que les autorités hexagonales avaient des hommes piégés aux côtés des djihadistes.
Life (source) :
Maintenant les pays occidentaux mettront toute la pression sur la Russie afin de faire sortir (d’Alep-Est) des combattants et les instructeurs occidentaux qu’ils y combattent […] Des militaires des pays l’Otan — États-Unis et Turquie — il y a également parmi eux des instructeurs français. Tout le monde le sait, d’ailleurs les pays concernés ne le nient pas.
L’analyste a en outre tenu à rappeler que les djihadistes affiliés à al-Qaeda ou Ahrar al-Sham encerclés avaient édifié leur système de défense avec l’aide de spécialistes français :
Toute la défense d’Alep-Est a été bâtie par des experts occidentaux, c’est-à-dire des Américains, des Turcs et des Français.

Ceci tendrait à expliquer les motivations du gouvernement français au Conseil de Sécurité de l’ONU. La délégation française a en effet proposé une résolution visant à superviser l’évacuation des djihadistes d’Alep-Est par des observateurs internationaux plutôt que par les forces armées syriennes et russes (source).
 

 
Un moyen idéal pour Paris d’évacuer ses conseillers militaires encore piégés aux côtés des forces islamistes.
 
La libération d’Alep par l’Armée Arabe Syrienne et ses alliés russes constitue une défaite majeure pour les djihadistes soutenues par l’Arabie Saoudite, le Qatar et leurs alliés français.
Le gouvernement français n’a pas caché sa frustration, ordonnant aux médias d’état de lancer une campagne d’hystérisation des masses pendant plusieurs jours au profit des combattants islamistes vaincus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.