lundi 19 décembre 2016

Selon le shérif Joe Arpaio, le certificat de naissance d’Obama est faux! (Vidéo)

Le 19/12/2016

obama-lord-of-the-lies-550x310


Christian Hofer:

Cette information semble crédible puisque ce Shérif possède une réputation solide de fiabilité.

Cette nouvelle est retransmise par USA Today qui est loin d'être un simple média de seconde zone comme vous pouvez le lire sur son Wikipedia.
 
Cela prouve qu'Obama, la star de la gauche, n'est qu'un menteur.
 Et s'il a trompé les gens sur un tel élément, il l'a bien entendu aussi fait méthodiquement sur d'autres.
C'est exactement la même méthode employée par la gauche: revêtir les habits du Bien tout en utilisant systématiquement le mensonge, le déni, la manipulation.
On comprend mieux pourquoi ces fripouilles s'entendent à merveille et s'organisent pour protéger Hillary Clinton, cette dernière étant soutenue par... Obama.
 
On se souvient en particulier à quel point ce "prix Nobel de la Paix" provoquait Donald Trump au sujet même de son acte de naissance, sachant pertinemment que Trump ne possédait pas les moyens techniques pour le prendre en défaut à cet instant-là.
 
Il n'aurait donc jamais dû être président.
Malgré le fait qu'il soit à la source d'innombrables atrocités à travers le monde, les médias bien-pensants l'ont systématiquement présenté comme une personne garante de la paix et de la justice, traînant dans la boue Donald Trump qui mettait légitimement en doute cet acte de naissance.
Avec cette nouvelle affaire, on mesure à quel point les médias sont totalement biaisés et corrompus.
 
**********
 
Le Sheriff Joe Arpaio du Comté de Maricopa a déclaré qu'une nouvelle analyse vidéo démontre que certaines parties de l'acte de naissance d'Obama ont été copiées à partir d'un autre certificat.

Arpaio et ses collaborateurs ont annoncé qu'une enquête de cinq ans avait prouvé que le certificat de naissance d'Obama, provenant d'Hawaii et datant de 1961, était un faux.
Une présentation d'accompagnement a mis en évidence ce qu'ils ont appelé "9 points de contrefaçon" sur le document, qui portait sur les angles de timbres à date, la dactylographie des lettres et des mots.
Selon la théorie, le certificat de naissance présenté au public a été créé après avoir copié et collé des informations à partir du certificat de naissance légitime d'une femme née à Hawaii.

 


Phoenix (AZ): Hier à quatre heures de l’après-midi heure locale très exactement, le shérif Arpaio et son équipe ont tenu une nouvelle conférence de presse devant 40 journalistes.
Arpaio et ses collaborateurs ont annoncé qu’après cinq années d’enquête ils sont en mesure de prouver que le certificat de naissance de Barrack OBAMA daté de 1961 est un faux.
Lors de cette conférence une présentation vidéo illustrait les travaux de différents experts légaux américains et italiens qui montrent, à la manière du recoupement d’identification des empreintes digitales, neuf preuves de falsification.
Le certificat de naissance de Barrack OBAMA qui est enregistré sur le portail officiel de la maison blanche, serait un faux élaboré à partir d’un document original appartenant à Johanna Ah’NEE, une résidente de l’état de Hawaï.
Mike Zullo, chef du bureau des détectives du Shérif a en préambule insisté sur la rigueur de la méthodologie utilisée lors de ces cinq années d’enquête, et notamment qu’il n’était pas question pour lui de démontrer que Barrack OBAMA n’était pas citoyen américain, mais juste de savoir si le certificat de naissance était authentique, comme il l’aurait fait pour n »importe quel autre certificat d’un citoyen lambda.
Et qu’en dépit de ses propres opinions politiques républicaines, la seule chose qui lui importait était de vérifier la validité du document.
Toutes les pistes ont été étudiées y compris les techniques de falsification qui ont abouties à deux conclusions, tout d’abord qu’un faux de cette qualité est impossible à réaliser à la main, et d’autre part que neuf points identiques entre les certificats de Barrack OBAMA et de Johanna Ah’NEE ont été relevés, notamment des tampons et des signatures rigoureusement identiques en taille, en écriture et en emplacement ce qui est rigoureusement impossible à reproduire sauf à les copier selon les experts.
Le certificat de naissance de Johanna Ah’NEE a de toute évidence servi de document source pour créer un autre document, celui de Barrack OBAMA en utilisant la technique du copié collé.
Les experts ont déclaré qu’il était impossible que deux documents différents puissent avoir en commun neuf points rigoureusement identiques, que ce soient les mentions écrites à la machine à écrire ou les tampons et les signatures identiques placées au même endroit selon le même angle.
Alors que l’étude de nombreux autres documents issus du même bureau d’enregistrement ne montrent jamais aucune similarité.
De même une croix manuelle identique cochant une case du document de Johanna Ah’NEE a été utilisée deux fois sur le document de Barrack OBAMA.
Deux experts agréés par les tribunaux et utilisant deux méthodes différentes ont abouti aux mêmes conclusions, que le certificat de naissance de barrack OBAMA est un faux, élaboré par un spécialiste utilisant la technique du copié collé et de Photoshop à partir du document original de Johanna Ah’NEE.
Il y a aussi un certain nombre d’erreurs ou de traces de masquage ou d’effet « fantôme » autour des lettres et qui ne devrait pas exister sauf s’il s’agit d’un document qui a été modifié, choses qui ont été impossibles à reproduire en utilisant les méthodes de l’époque de datation du certificat, et dans ce cas pourquoi est-ce que la Maison Blanche produit un document en Jpeg alors qu’il suffit d’en faire une simple copie ?
 
Plusieurs experts ont conclu que ce certificat de naissance est un document PDF, que ce document a été imprimé puis scanné à nouveau, ce qui est une technique employée par des experts.
 
Et Mike ZULLO de conclure : « Pourquoi créer un document en Jpeg, dans un format utilisable par Photoshop quand il suffit juste de copier le document original et le mettre sur le web ?

Ce document a été créé, c’est un document fabriqué numériquement, il n’est pas un document véritable, la grande question c’est savoir pourquoi ! »
 
Source Traduction Phillipe T. pour  lesobservateurs.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.