mardi 6 décembre 2016

Ségolène Royal et l’effet Havane : qu’on la vire !

 


Le 06/12/2016


La “vice-présidente” française mérite d’être fessée en place publique puis roulée dans le goudron et les plumes.

 J’ai attendu le milieu de l’après-midi pour me lancer dans la rédaction de ce papier.
 C’est qu’on nous promettait encore une journée agitée sur le plan politique : la démission de Manuel Valls pour cause de candidature aux primaires du PS et un remaniement ministériel dans la foulée, ce qui fournirait l’occasion d’un coup de pied au fondement de madame Royal pour l’envoyer réfléchir aux droits de l’homme et de la femme battue.
Mais l’heure tourne et je ne vois rien venir…
Après ses propos scandaleux sur le régime de son tendre ami Fidel Castro, la « vice-présidente » française mérite, en effet, d’être fessée en place publique puis roulée dans le goudron et les plumes. On la savait depuis belle lurette indisciplinée, n’en faisant qu’à sa tête, suivant en toute circonstance ses pulsions irraisonnées et sa « bravitude ».
On découvre qu’elle est, en plus, affligée d’une sévère « conneritude », comme a dit son camarade Cohn-Bendit ce matin sur France Inter. Exactement :
« L’équivalent de Ségolène, c’est le discours de Jean-Luc Mélenchon devant la statue de Simón Bolívar où il explique pourquoi Castro a protégé tous les torturés du monde. Ségolène qu’on croyait soutenir Macron est dans l’espace conneritude de Jean-Luc Mélenchon. »
Il peut leur adjoindre le camarade Pierre Laurent, du PC, qui se croit toujours aux belles heures de l’URSS.

Une fois de plus, on serait ailleurs qu’en France, Ségolène Royal aurait été virée du gouvernement avant même de reprendre l’avion, tant ses propos sur la « désinformation » dont aurait été victime son cher Castro sont obscènes.
 On pourrait, d’ailleurs, trouver amusant – si le sujet n’était pas, en soi, si tragique – de voir les anciens compagnons de route de Fidel et sa bande, les Kouchner, Lang et compagnie, lui voler dans les plumes.
Pour avoir très souvent profité du soleil de La Havane et des virées en mer sur le yacht du père de la Révolution, ou encore comme chaperon de Danielle Mitterrand, Jack Lang connaît très bien Cuba. Mais plus malin et plus opportuniste que la présidente bis, il sait que le vent a tourné.

Alors, il dénonce lui aussi le « régime de répression » et s’interroge au micro de France Inter : « Ségolène Royal avait-elle bu trop de rhum cubain ? »

À moins qu’elle n’ait succombé à un rail de coke trop pure, comme autrefois Françoise Sagan à Bogota ? (Accompagnant Mitterrand en voyage présidentiel, il avait fallu la rapatrier en avion sanitaire… aux frais du contribuable, cela va de soi.)
Lucide, la Royal. Teigneuse, comme à son habitude, qui assène :
« Ici, quand on demande des listes de prisonniers politiques, on n’en a pas. Eh bien, fournissez-moi des listes de prisonniers politiques, à ce moment-là, on pourra faire quelque chose. »
​‌
Parce qu’il va de soi que les régimes dictatoriaux fournissent la liste de leurs victimes, c’est connu.
Et Mme Royal, militante de la cause des femmes, n’a bien sûr jamais rencontré ni même entendu parler des « Ladies in White », toutes ces compagnes et mères d’opposants qui, malgré les arrestations dans leurs rangs, continuent de défiler chaque semaine pour dénoncer le régime.

On n’a pas jugé utile de rapatrier Ségolène Royal sous prétexte, imaginons, d’un fumeux burn out.
À l’évidence, on ne lui a pas non plus demandé de la fermer, ce qui aurait été un minimum.
Pas plus, sans doute, que Manuel Valls ne l’éjectera ce soir de son gouvernement.

Pourtant, s’il avait réellement un peu du courage et du panache qu’il prétend afficher, c’est la dernière décision qu’il devrait prendre avant de partir.

Comme l’écrit Sophie Coignard dans Le Point, madame Royal est atteinte de « stalinitude aiguë ».

Alors, qu’on l’enferme !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.