dimanche 4 décembre 2016

Que restera-t-il de la présidence Hollande ?

 


Le 04/12/2016



L’Audacieux autoproclamé se préoccupe, paraît-il, de l’image qu’il laissera dans l’Histoire ? Qu’il se rassure : il n’y a pas d’image, il n’y a rien.

Que restera-t-il de la présidence de Hollande, la plus pénible et la plus impopulaire en France depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ?
Rien, le néant…
L’Audacieux autoproclamé se préoccupe, paraît-il, de l’image qu’il laissera dans l’Histoire ?
Qu’il se rassure : il n’y a pas d’image, il n’y a rien.

D’ailleurs, pourquoi se soucie-t-il de l’Histoire de France qu’il a abandonnée à des complices qui la détestent ?
Ah oui, c’est son moi (moi je), si démesuré au regard de ses capacités.
Cependant, l’Histoire retiendra cette omniprésence du sociétal dans son quinquennat.
On pourra même parler de quinquennat sociétaliste, la naissance avortée de l’homme nouveau libertaro-libertaire, l’Homo boboïcus, une branche décadente et sans descendance d’Homo sapiens.
Ah, l’illusionnisme sociétal, c’est si commode pour camoufler l’impuissance économique de mondialistes inféodés aux sinistres puissances islamiques et aux multinationales américaines.
Au fait, quand tirera-t-on un trait sur les dettes envers ces États-là ?
Ils vont nous attaquer ?
 On a peur, il faudra bien leur opposer un régiment de parachutistes et deux ou trois Rafale pour sauver la France !
L’écran de fumée sociétal, c’était si commode pour faire passer en douce un traité transatlantique qui aurait mis à genoux des pans entiers de l’économie française, après les stupides sanctions contre une Russie coupable d’être encore peuplée d’humains enracinés.
C’est si commode de faire parler les copains journaleux du droit des ci ou des mœurs des ça pour faire oublier les siennes propres et celles de pas mal de comparses.
Pour faire oublier aussi, et surtout, l’arrivée de populations qui semblent très mal connaître et bien peu respecter nos mœurs ancestrales.

Tout ce battage sociétal, paravent d’une incurie crasse, nous le connaissons tous.
Le dernier en date, c’est bien sûr cette campagne, payée par le contribuable, contre le SIDA, et qui scandalise à juste titre.
Les premiers gênés étant les homosexuels eux-mêmes, stigmatisés sous couvert de sympathie agissante.
Tous les citoyens clairvoyants et sincères devraient se garder de tomber dans ce piège grossier du sociétal tendu par un piètre joueur d’échecs.

Un médiocre, qui prétend de surcroît donner des leçons au monde entier, alors que son ministre de l’Intérieur est incapable de mettre la main sur les assassins de Viry-Châtillon, lesquels doivent pourtant être bien connus dans leur quartier.

Que personne ne tombe dans le piège sociétal !
Les problèmes des Français ne sont pas sexuels ou de mœurs.
Ils sont d’abord identitaires et de souveraineté nationale, ainsi que de souveraineté économique et d’emploi.

Tout le reste n’est qu’écran de fumée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.