mardi 13 décembre 2016

« La grande marche de Mao Tsé-Cron et son marketing politique à 2 sous… » L’édito de Charles SANNAT

Le 13/12/2016




Charles Sannat
13 décembre 2016   

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Je déteste la démagogie.
Je déteste les fayots et autres faux-culs.
Par-dessus tout, comme la majorité de mes concitoyens, je déteste être pris pour un con.

Le début de la campagne de Mao Tsé-Cron rassemble ces trois éléments dans un concentré très inquiétant pour la suite.

La démagogie de Mao Tsé-Cron !

N’en déplaise à ses partisans, dont je reçois les mails généralement et de façon surprenante très vindicatifs, je n’ai rien contre Mao Tsé-Cron, à ceci près que son programme est vide, qu’il est l’incarnation du passé, du boboisme parisien qui nous a mis dans le mur, du système bancaire puisqu’il est un ancien banquier d’affaires du « tout Paris » dont la réputation n’est pas si terrible que cela, qu’il est gonflé au cric et à l’hélium par une presse-système et des médias mainstream qui « votent » Mao Tsé-Cron et qu’il tente de se créer un profil de prophète, le tout basé sur une belle montagne d’arrangements et de mensonges plus ou moins importants.
Vous pouvez lire l’enquête de Closer (je sais, c’est un magazine people, comme quoi moi aussi je peux lire des choses « drôles », je dis ça pour ma femme) intitulée, « Macron un ministre pas si brillant » !! 

Vous y découvrirez que contrairement à sa « légende », il n’est pas normalien. (Et on peut survivre en ne l’étant pas, telle n’est pas la question. La question c’est le mensonge et la manipulation.)

Oui mais quand même, il a fait les bus Mao Tsé-Cron… Arrêtez de critiquer tout le temps !!

D’abord, il prône la grande marche et veut faire prendre le bus.
 Marcher ou conduire : il faut choisir ! (C’est une boutade, « humour », second degré pour les commissaires politiques du grand Mao Tsé-Cron.)
Bon, ses bus, c’est un immense flop, vous n’aurez qu’à lire mon article dans cette édition sur les bus Mao Tsé-Cron, leurs pauvres 60 millions d’euros de chiffre d’affaires depuis août 2015, le fait qu’ils ne sont pas rentables, et qu’il ne reste plus que 3 compagnies…
 Hahahahahahaha ! Comme prévu quoi.


Oui mais Mao Tsé-Cron, lui, il est nouveau et il donne de l’espoir…

Sauf que si vous regardez sa dernière vidéo (en bas de cet article), où il est complètement en transe – une transe d’ailleurs totalement feinte, et tout aussi fausse –, on a tout de même de quoi se poser de vraies questions et sur la santé mentale de ce jeune garçon qui n’a quand même juste pas fait grand-chose, qui se comporte comme un grand gourou de secte bien plus qu’en leader politique au charisme indiscutable.
Il y a aussi de quoi se poser de grosses questions sur son marketing politique qui est en réalité assez effrayant, car il confine au culte de la personnalité, fait appel à des « formules » magiques, à l’inconscient collectif ou veut répondre au besoin d’action des concitoyens en leur faisant miroiter leur participation à ce « mouvement » !
Mais un militant de gauche comme de droite n’a comme fonction que d’aller coller les affiches et filer des tracts par -15° sur les marchés !!
 S’imaginer qu’il y a une once de réalité dans le site Internet du gus sur lequel on dépose son idée qui se retrouve dans le programme de la présidentielle, c’est au mieux… de la pub mensongère.
Mais les gens ont besoin de croire.
Ils veulent penser que leur vote est utile, que les élections changent quelque chose, que s’ils s’engagent ils pourront « peser » sur les événements et ne pas les subir.
Eh bien le fond de ma pensée est qu’entre le besoin de croire et la réalité, il y a un fossé, et que si je peux comprendre des gens qui s’engagent auprès de Mélenchon, de Valls, de Fillon, ou de Marine Le Pen, Mao Tsé-Cron c’est très différent.

 C’est encore une fois vide, totalement vide, c’est une immense illusion.

Cette immense illusion veut prospérer sur un besoin d’utilité des gens à des fins qui ne sont pas si respectables que cela.
Cette immense illusion se sert de l’allusion à la grande marche de Mao pour implicitement faire passer le message de l’action mais aussi de la « révolution », et d’ailleurs il parle lui-même de la révolution.
 Et je n’utilise pas le terme Mao Tsé-Cron par hasard.

Cette immense illusion et cet immense mensonge langagier qui fleure bon les révolutions communistes du siècle dernier ne sont que des artifices marketing afin de voler une « image » pour, en réalité, faire exactement le contraire.

Mao Tsé-Cron ce n’est pas Mao Tsé-Tung.

Il est le candidat d’un système néolibéral ultralibéral.

Il est le candidat de la finance dans ce qu’il y a de pire.

Il est le candidat du système.

Il n’est pas de gauche, et se fiche du peuple comme d’une guigne en leur expliquant que pour avoir un beau costard, faut aller bosser.
Ce n’est évidemment pas faux, mais c’est tout aussi méprisant qu’un « sans-dents » de Hollande et ne vaut guère mieux qu’un « plouc » de Sarkozy.
Rêver de révolution avec Macron est un mensonge que seules les techniques marketing et la propagande médiatique rendent possible.

Et cet article du Figaro est édifiant de « fayotisme » à l’égard du futur grand timonier de notre pays !

« Emmanuel Macron pourrait devenir un grand orateur »

Macron n’est pas un grand orateur, il parle bien et s’exprime parfaitement, mais il a un cadre de communication complètement convenu.
Sa prestation dans son premier meeting est en réalité effrayante dans tous les sens du terme.

Il est le grand gourou manipulateur, le schizophrène qui se prend pour Jésus et invite à porter l’espérance, et le pervers narcissique qui veut faire croire à sa révolution culturelle, au grand bond en avant vers encore plus d’Europe, encore plus de libre-échange et encore plus de libéralisme qui ne marche pas en faisant croire l’inverse.

Alors n’en déplaise à ceux qui veulent croire, et je ne les en blâme en aucun cas, l’histoire nous a appris que les révolutions, les grandes marches et les grands bonds en avant se terminent généralement par des sauts en arrière.

Ce n’est donc pas une question de projet ou d’idées, même si tout cela est bien vide.

C’est une question de danger.

Et Mao Tsé-Cron est tout simplement dangereux.

Voilà qui est dit et il fallait le faire.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT


insolentiae.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.