vendredi 9 décembre 2016

Jura : le garagiste qui a abattu son cambrioleur est libre

Le 09/12/2016




LÉGITIME DÉFENSE - L’homme de 72 ans qui a abattu l’un de ses cambrioleurs au cours d’une lutte, jeudi à La Mouille (Jura), a été libéré vendredi. L’autopsie de la victime confirme sa version.
 

 
Il devrait se voir reconnaître la légitime défense et ne pas être inquiété par la justice.
Un garagiste du Jura, qui a tué un cambrioleur par balle à son domicile dans la nuit de mercredi à jeudi, a été libéré vendredi, a-t-on appris de source proche de l’enquête.
 “On s’oriente vers un classement sans suite”, a indiqué la même source.
Le procureur de la République de Lons-le-Saunier avait, dès jeudi, évoqué une “présomption de légitime défense” en faveur de l’homme âgé de 72 ans.

L’autopsie du corps de l’homme abattu confirme la version du septuagénaire.

Selon ce dernier, quatre hommes cagoulés, armés d’un pistolet et de matraques, étaient entrés par effraction dans la nuit de mercredi à jeudi dans son domicile de La Mouille.
 Deux d’entre eux avaient emmené sa femme, âgée de 47 ans, dans la cuisine afin qu’elle leur remette de l’argent  liquide.
 
Trois hommes toujours activement recherchés

Frappé à plusieurs reprises, le garagiste aurait réussi à se saisir d’un pistolet 9 mm qui se trouvait au-dessus d’une armoire.
Au cours d’une lutte avec l’un des agresseurs, il a tiré deux coups de feu dont l’un a mortellement atteint l’assaillant.
Les autres cambrioleurs ont alors pris la fuite, avant de revenir pour chercher leur camarade en se faisant passer pour des gendarmes.
Les trois individus sont toujours activement recherchés.

Cette affaire n’est pas sans rappeler celle du buraliste de Lavaur, dans le Tarn, actuellement rejugé pour avoir tué un cambrioleur de 17 ans.

Mais alors qu’il avait été condamné à sept ans de prison en première instance, le procureur a cette fois exclu la légitime défense, considérant que l’homme avait "préparé, anticipé un dispositif d'autodéfense qui n'était ni nécessaire ni proportionné".

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.