jeudi 8 décembre 2016

Cazeneuve à Matignon : la médiocrité récompensée

Le 08/12/2016

Résultats de recherche d'images pour « cazeneuve ridicule »


Publié le 6 décembre 2016 - par Charles Demassieux -

Bernard Cazeneuve est « apprécié parce qu’il est terne », a déclaré très justement Gilbert Collard sur BFMTV en apprenant sa nomination, car il est vrai que le nouveau Premier ministre ne brille pas par son aura.

Toutefois, si gris soit-il, Cazeneuve est un homme ayant su montrer toute l’étendue de son talent à écraser la liberté de parole ; pousser les policiers dans la rue et surtout : étaler son incurie face aux terroristes islamiques et leurs petites mains des cités, désignées comme des « sauvageons » dans la nomenclature personnelle du ministre !
Cazeneuve est un pur produit du clan socialiste, c’est-à-dire qu’il maîtrise la rouerie sur le bout des doigts.
Le citoyen se pique pourtant d’honneur et malheur à qui le lui chatouillerait de trop près, Riposte laïque en sait quelque chose !
Mais Cazeneuve c’est aussi celui qui, en 2014, affirmait que « les musulmans sont partie intégrante de notre roman national » – il ne reviendra jamais sur cette déclaration, même après les attentats de 2015 et 2016 –, comme, avec un cynisme abject, on pourrait affirmer que tous les ennemis de notre Histoire le sont pour la seule raison de nous avoir combattus !
 Reste que les Anglais, Espagnols, Autrichiens, Allemands etc., ne nous ont pas apporté que la guerre mais aussi leur culture florissante et compatible à bien des égards avec la nôtre.
Citez-moi un Shakespeare, un Velázquez, un Mozart ou un Nietzsche musulman qui ait enrichi notre patrimoine !
Dans un entretien accordé en janvier 2016 au journal La Croix – dont on se demande pourquoi il porte encore ce nom, étant donné ses accointances, dans ses colonnes, avec l’adversaire sans pitié du christianisme ! –, le même Cazeneuve, toute honte bue, osait : « Je vois dans les mosquées, quand je me déplace, qu’il se passe aujourd’hui quelque chose de très positif dans l’islam de France, qui relève du sursaut républicain. »


(http://www.la-croix.com/France/Bernard-Cazeneuve-Dans-la-Republique-la-notion-cardinale-est-le-respect-2016-01-19-1200732386)

Cazeneuve, malgré la tyrannie islamique qui ronge notre pays en toute impunité, préfère s’atteler à une tâche beaucoup plus socialo-compatible que de désigner le danger sans ambages : lutter contre l’EXTRÊME DROITE !
Après le bain de sang de Nice, il dénonçait ainsi en septembre 2016 : « l' »irresponsabilité » de certains responsables politiques sur l’accueil des migrants, dans une charge virulente contre le Front national et la « droite extrême » accusée d’être « dans l’abandon de ce qu’est notre pays ».
»Il s’interrogeait hypocritement : « « Que veut le Front national ? Que la France cesse d’être la France, de défendre les valeurs qu’elle défend depuis la Révolution française » […] « que la France cesse, en réalité, d’être elle-même » ? »

(http://www.lepoint.fr/societe/migrants-cazeneuve-denonce-l-irresponsabilite-de-la-droite-extreme-19-09-2016-2069655_23.php)

Brandir la Révolution française comme l’alpha et l’oméga de notre Histoire – dont tout n’est ni à jeter ni à prendre ! –, c’est un bon vieil automatisme gauchiste.
Sans se soucier bien sûr des Colonnes infernales de Turreau ou des noyades de masse orchestrées par Carrier dans la Loire, toutes initiatives visant à exterminer les révoltés vendéens qui, déjà à l’époque, entendaient défendre leurs us et coutumes.
Faut-il y voir un signe ?!
C’est donc ce triste sire que nous aurons comme chef du gouvernement !
 Cinq petits mois, il est vrai, avec l’espoir qu’ensuite les Français ne céderont plus aux sirènes trompeuses des politiciens du sérail et voteront enfin pour une candidate qui les aime un peu mieux que ces politicards et autres germanopratins hors-sol.

En attendant, et il ne me semble pas que cela soit à ce jour illégal en France, j’adresse mon plus sincère mépris à cet individu qui, à défaut de se tirer une balle dans le cœur comme le commanderait l’honneur – dont il est si friand ! –, serait bien inspiré de quitter la scène politique par la petite porte et ne plus jamais faire parler de lui !

Définitivement, Bernard Cazeneuve et sa bande sont pour notre pays un : « Précipice élevé d’où tombe mon honneur ! » (Corneille)

Charles Demassieux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.