jeudi 8 décembre 2016

«Ça vous fait du bien de vous faire engueuler» : une militante interpelle Manuel Valls (VIDEO)

Le 08/12/2016

  
Manuel Valls a démissionné de ses responsabilités de Premier ministre et se présente à la primaire de la gauche 
 
 
Manuel Valls a démissionné de ses responsabilités de Premier ministre et se présente à la primaire de la gauche
 
    
 
Visiblement très mécontente de la désunion de la gauche à quelques mois des élections présidentielles de 2017, une militante a sommé Manuel Valls de rendre possible l'unité des différents courants de la gauche française.
                                   
A peine candidat, Manuel Valls commence déja à subir des attaques. Une scène cocasse a eu lieu pour accueillir Manuel Valls lors de son retour sur terre après sa démission du gouvernement et sa candidature à la primaire de la gauche.
L'ancien Premier ministre était en déplacement, le 7 décembre, à Adincourt dans le Doubs, pour son tout premier meeting de campagne, lorsqu'il a été pris à partie par une militante.
Cette dernière n'a pas mâché ses mots.





«Vous avez dit tout à l'heure que vous vouliez vous dépasser, vous allez devoir vous dépasser.
Je ne vais pas parler de votre bilan parce que ça me déprimerait trop.

Vous n'avez pas fait que des sottises mais vous en avez fait un paquet», s'est elle écriée.
Devant le sourire crispé du candidat, la militante a alors surenchéri : «Vous parlez tout le temps de rassembler, et bien R-A-S-S-E-M-B-L-E-Z, faite une seule primaire avec les trois», en demandant vraisemblablement à Manuel Valls de convaincre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon de rejoindre la primaire pour une candidature unique de la gauche.
Intraitable, la militante a tonné : «C'est à vous de les convaincre. Arrêtez de jouer comme des gamins dans une cour de récré. C'était votre ministre Macron quand même ! Et Jean-Luc Mélenchon, vous le connaissez ! Alors arrêtez de jouer comme des gosses et allez-y.»
 Face à la critique, Manuel Valls a peiné pour réussir à placer une phrase de réponse : «Il faut leur dire à eux aussi» avant d'ironiser : «Au lieu de m'engueuler moi, allez l'engueuler aussi», en parlant probablement de Jean-Luc Mélenchon.
La militante a le fin mot de l'échange, rétorquant à l'ancien chef du gouvernement : «Ça vous fait du bien de vous faire engueuler.»

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.