samedi 12 novembre 2016

US : L’oligarchie et les médias poussent l’extrême-gauche et les immigrés à renverser Donald Trump

Le 12/11/2016
 
 
 
 BREIZATAO  – ETREBROADEL (11/11/2016)
 Posted by La Rédaction on 11th novembre 2016
 
L’oligarchie américaine mobilise d’ores et déjà activement divers éléments anarcho-communistes et autres allogènes pour semer des troubles dans diverses villes des USA.

 

 




Cette agitation n’est pas spontanée, elle est notamment alimentée par la structure proche du Parti Démocrate « Move On », financée par le milliardaire George Soros (source).


Dans le même temps, le supporter de Hillary Clinton, le réalisateur d’extrême-gauche Michael Moore, a publié une série de consignes dont certaines appellent explicitement à la rébellion contre la constitution américaine :
 



On relève ainsi le point n°2 dans lequel l’intéressé appelle à « sortir Donald Trump » de la présidence ou encore le point n°3 qui appelle à refuser la nomination des juges à la Cour Suprême désignés par le nouveau président :
Nous devons nous dédier à un combat vigoureux – y compris par la désobéissance civique, si nécessaire – qui bloquera tous les candidats de Donald Trump pour la Cour Suprême qui ne reçoivent notre accord. Nous demandons aux démocrates du Sénat d’attaquer agressivement n’importe quel candidat qui s’oppose aux droits des femmes, des migrants et des pauvres. Ce n’est pas négociable.
La Cour Suprême s’assure de superviser la conformité des lois adoptées avec la constitution des USA. Chacun des neuf juges est désigné à vie par le président des USA, d’où son influence sur la philosophie générale du droit appliqué aux Etats-Unis.
L’extrême-gauche, en cas de victoire de Clinton, pensait pouvoir nommer des juges radicaux déterminés à en finir avec la liberté d’expression ou du port d’armes.
En s’opposant ouvertement au droit constitutionnel du président des USA de nommer des juges à la Cour Suprême, le Parti Démocrate et l’extrême-gauche, appuyées par l’oligarchie financière, s’attaquent à la structure même du gouvernement américain telle que définie par la Constitution.
Le nouveau président Trump a réagi sur son compte Twitter :
Nous avons eu une élection présidentielle très ouverte et réussie. Maintenant les manifestants professionnels, agités par les médias, protestent. Très injuste !


Nous sommes en route pour une Seconde Révolution américaine qui va rapidement s’exporter en Europe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.