samedi 26 novembre 2016

La vie luxueuse de Fidel Castro

 Le 26/11/2016

      
 

Fidel Castro et le président mexicain Enrique Pena Nieto. © reuters.
 
23/05/14 - 15h53
 
C'est la face cachée du dictateur cubain: île privée, yacht, résidences, armée de gardes et de serviteurs.

La vie méconnue d'"El Lider Maximo" est racontée par Juan Reinaldo Sanchez, son ancien garde du corps pendant 17 ans.
"Un terrible réquisitoire contre son régime", résume Christophe Barbier dans "L'Express".
Juan Reinaldo Sanchez est un privilégié.
 Pendant 17 ans, il a été le garde du corps de Fidel Castro.
Aujourd'hui, son témoignage permet de faire la lumière sur la vie cachée du guérillero cubain à la barbe mythique.
 "Sanchez est un témoin hors norme, son plus proche protecteur, son ombre."

Le confort du capitalisme

Révolutionnaire et tiers-mondiste, "Fidel Castro n'a jamais renoncé au confort du capitalisme", poursuit son ancien homme de confiance qui publie le livre "La face cachée de Fidel Castro" (avec le journaliste français Axel Gyldén).

Parties de chasse sous-marine version "Louis XV"

En vrac: des yachts luxueux, une vingtaine des résidences réparties à Cuba et des parties de chasse sous-marine version "Louis XV".
Le "Lider Maximo" a pris toutes les précautions pour préserver cette vie privée aux yeux du peuple cubain.
"Le meilleur secret gardé de la révolution", ajoute encore Juan Reinaldo Sanchez.

Fidel, le parano

On apprend aussi que Fidel Castro, paranoïaque, fait tout enregistrer.
Les vêtements sont passés au détecteur de radiation.
Il ne boit que du lait sorti de la même vache gardée dans une étable privée.
Juan Reinaldo Sanchez, lui, fait tout pour "El Jefe".
 Forcément, il en tire des avantages.

Ile privée

Juan Reinaldo Sanchez révèle d'innombrables secrets d'Etat et les multiples facettes inconnues du monarque cubain.
 Fidel Castro a martelé qu'il ne possédait aucun patrimoine.
Juste "une cabane de pêcheur" quelque part sur la côté.
 Faux.
 En vrai: il s'agit d'une une villégiature de luxe, située à 15 km au sud de la "Baie des Cochons".
Il la possède depuis 1961.
Un site paradisiaque, un endroit prodigieux.
Sur la petite plage de sable fin, Fidel Castro a fait construire un débarcadère pour permettre l'accostage de l'"Aquarama II", son yacht de 27 mètres.
On y trouve aussi un restaurant flottant, un enclos marin et un delphinarium.

Cayo Piedra

Aucun Cubain ne peut mettre les pieds sur l'île privée de Fidel Castro, à quelques encablures de Cayo Piedra ("un paradis pour millionnaires" situé au sud-est de Cuba).
Seul un groupe de privilégiés, quasiment tous étrangers, sont parfois invités par le dictateur cubain.

"J'étais souvent aveugle dans ce petit coin de paradis"

"Au mois d'août, la famille Castro séjournait pendant un mois dans cette île de rêve. Ils arrivaient parfois en hélicoptère. J'étais souvent aveugle dans ce petit coin de paradis", conclut Juan Reinaldo Sanchez.

7sur7.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.