dimanche 27 novembre 2016

Gouvernement : ça tangue sérieusement entre Hollande et Valls

Le 27/11/2016





(LP/FREDERIC DUGIT.)

|Nathalie Schuck|27 novembre 2016

François Hollande n'a évidemment pas apprécié l'interview dans laquelle Manuel Valls a déclaré qu'il n'excluait pas de se présenter face à lui. Les deux hommes devraient s'expliquer ce lundi.

Cette fois, Manuel Valls semble bien avoir franchi la ligne rouge.
En déclarant ce dimanche matin dans le « JDD » qu’il n’exclut pas de se présenter face à François Hollande à la primaire du PS fin janvier, le Premier ministre a mis le feu aux poudres et déclenché une crise de régime inédite.

Selon nos informations, plusieurs ministres et fidèles du président, ulcérés, ont pressé ce dernier de mettre fin sans attendre aux fonctions de Valls à Matignon.
Le président, qui a passé la journée dans l’avion de retour de Madagascar, devait atterrir à Paris en milieu de soirée, plus tôt que prévu.

Selon plusieurs sources, il aurait un temps envisagé un remaniement dès ce lundi.

Hollande et Valls sont censés déjeuner ensemble au palais de l’Elysée ce lundi midi, avant le départ du Premier ministre en déplacement officiel en Tunisie.
Cet agenda sera-t-il chamboulé ?

 Dans l’entourage du président et au sein du PS, beaucoup parient que Valls pourrait se porter candidat à la primaire du PS dès cette semaine.


A noter que dans son agenda, François Hollande rencontre également ce lundi le ministre Jean-Michel Baylet, avec lequel il évoquera peut-être la décision du parti de ce dernier, le Parti radical de gauche, de présenter Sylvia Pinel, ancienne ministre, à la présidentielle sans passer par la primaire. 

 -



 La leçon de Macron à Valls

Invité ce dimanche soir de France 2, Emmanuel Macron a réagi à l'interview de Manuel Valls dans le JDD.
«Il est déjà allé trop loin», a estimé l'ancien ministre de l'Economie après les propos du chef de gouvernement n'excluant pas de se présenter face à François Hollande.
 «On ne peut pas tenir ces propos sur le président de la République, a lancé Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle. C'est à lui de prendre ses responsabilités».
Un peu plus tard sur BFMTV, il a encore dénoncé l'attitude du Premier ministre.
«Je n'ai pas compris qu'il avait des désaccords avec le Président de la République», a-t-il estimé ajoutant qu'il trouvait qu'il y avait une «incohérence à suivre la ligne qui est la sienne».

Il y a quinze jours, Manuel Valls avait commenté durement la déclaration de candidature de Macron : «il faut de l'expérience (pour gouverner), une expérience qui a été éprouvée par le temps.»
 
leparisien.fr
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.