lundi 7 novembre 2016

Déserteurs et fuyards… Et nous les accueillons !

Le 07/11/2016


Résultats de recherche d'images pour « migrants »



A tout bien réfléchir, qui sont ces migrants, jeunes hommes qui ont fuit leur pays, parfois en guerre, comme la Syrie ou l’Irak, parfois simplement par besoin de vivre mieux ? Ce ne sont autre que des fuyards ou des déserteurs qui devraient mériter notre mépris ou au mieux notre refus de les aider.

J’ai encore regardé les vidéos de ces milliers de clandestins qui n’ont de migrants que le terme imposé par les médias.
 Mais où sont les familles, les enfants, les femmes dont ces mêmes médias nous ressassent à longueur d’articles ou d’antenne.
 Ce ne sont que des hommes, jeunes pour la plupart, en âge de travailler chez eux, d’y nourrir leur famille ou de répondre à l’appel des services militaires.
Que ce soit dans la jungle de Calais toujours active si l’on regarde les images de ces jeunes afghans attaquant de jeunes éthiopiens dont ils voulaient détruire le semblant d’église, que ce soit à Stalingrad qui n’a jamais autant mérité ce lugubre nom, que ce soit à Vintimille ou dans tous ces camps dits « de réfugiés » répartis depuis la Grèce jusqu’à la frontière autrichiennes, ou encore dans les rues d’Allemagne, ce sont des milliers, des dizaines de milliers, des centaines de milliers d’hommes venus chez nous, en Europe, nous envahir pour tenter d’y trouver du travail mais surtout qui sont attirés par la générosité de nos service sociaux.
 Et éventuellement qui sont chargés au nom de l’Oumma de tenter de nous imposer l’islam, sa charia, et sa culture qui nous est tellement étrangère.
Et qui réussissent à atteindre leurs objectifs avec la complicité criminelle de nos dirigeants aveugles ou, pire, consentants !

Ces dirigeants qui se refusent à croire à l’islamisation galopante de leur pays, et qui se refusent à lire les multiples livres et études prouvant que ce galop s’accélère.
Bizarrement, vous avez pu constater que les journalistes interrogeant les candidats à la Primaire des Républicains se sont refusés à poser les questions qui fâchent et dont pourtant notre avenir et celui de nos descendants dépendent.

M. Juppé pourquoi votre islamophilie vous a fait décorer de la légion d’honneur un imam, membre des Frères Musulmans ?

M. Sarkozy, pourquoi avez vous accepté que la charia s’impose dans des dizaines de ghettos musulmans ? Etc, etc..

Ces mêmes dirigeants qui devraient respecter les directives de l’ONU qui leur imposent de délivrer aux déserteurs un accès restreint au statut de réfugié.
Or tous ces jeunes hommes que nos CRS conduisent gentiment dans des bus à destination de nos villes et de nos villages, qui sont-ils sinon des déserteurs.

 S’ils sont Afghans, le service militaire est obligatoire au point de retirer leur passeport à tous les hommes âgés de 22 à 28 ans pour éviter leur désertion.

S’ils sont Syriens, selon la loi, « servir est un devoir sacré ».

S’ils sont Irakiens, les accueillir signifie qu’on encourage les barbares islamistes en limitant la capacité militaire du gouvernement Irakien.

 S’ils sont africains que fuient-ils sinon la misère en oubliant que quelque métier qu’il pratique ils pourraient aider leur pays à se construire.

Mais un autre aspect de notre coûteuse générosité, c’est bien sûr de semer à travers l’Europe une criminalité sans limite sans même parler de possibles actes de terrorisme. fdesouche donne le chiffre impressionnant de 780 crimes et délits commis CHAQUE JOUR en Allemagne par les migrants !

 145 000 en six mois…

 La France n’a pas la liberté nécessaire pour connaître les vrais chiffres de la délinquance de ses migrants.
Mais on peut facilement en imaginer la réalité..
Peut-on attendre de notre prochain gouvernement le courage nécessaire pour n’accueillir que de vrais réfugiés prêts à s’intégrer comme le firent des générations d’européens ?

Floris de Bonneville

ndf.fr

1 commentaire:

  1. La plupart des migrants sont des hommes jeunes, soit : des fuyards, des déserteurs qui méritent une volée de 5,56 dos au mur !
    Il y a plus de 70 ans, si nous avions fait pareil (ou du moins nos ascendants) nous ne serions pas aussi libre qu'actuellement !
    Entraînons-les et renvoyons-les d'où ils viennent pour combattre les envahisseurs de leur pays. Ceux qui leur trouve des excuses sont du même acabit qu'eux, ils fuiraient si nous avions un ou des envahisseurs sur NOTRE France.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.