mardi 8 novembre 2016

Daech attaquera en Europe pour compenser ses défaites en Syrie et en Irak

Le 08/11/2016


police paris
                       

© AFP 2016
Stephane de SakutinInternational17:29 - 07.11.2016
 
L’offensive sur Mossoul lancée il y a trois semaine et les défaites de Daech en Syrie et en Irak où l’organisation terroriste a perdu environ 40 % du territoire contrôlé la pousse à attaquer en Europe.

Des sources dans des services de renseignement ont confié au quotidien espagnol ABC que par ces attaques, Daech voulait empêcher la démoralisation dans ses rangs.
 Les sources du quotidien rappellent que le premier anniversaire des attentats terroristes de Paris approche (13 novembre).
 « L'État islamique trouve nécessaire que quelque chose ait lieu et chaque jour il y a toujours plus d'éléments indiquant qu'une attaque se prépare », affirment-t-elles.
Jeudi dernier, après un an de silence, le chef de l'État islamique Abou Bakr al-Baghdadi a appelé les combattants à résister jusqu'au bout à Mossoul, mais aussi à faire des ravages et faire couler des fleuves de sang sur la terre des infidèles.
Des terroristes en Syrie et en Irak encouragent de plus en plus souvent leurs complices en Espagne. Bien que les services de renseignement n'excluent pas que ces appels fassent partie d'une stratégie de propagande de Daech.
« Les cibles visées seront des foules non protégées (des attaques dans des stades, théâtres, salles de concert ou dans les moyens de transport).

L'exemple de Nice prouve que pour causer de grands dommages, il n'est pas nécessaire d'avoir des armes, il suffit d'avoir de la détermination », signalent les experts.
En plus, la victoire militaire, qui n'est pas du tout proche selon les sources, ne signifie pas que le terrorisme islamique disparaîtra, car la base idéologique de ce phénomène est la religion ou, plutôt, « son interprétation pathologique ».
Il y a quatre ans, les États-Unis ont déclaré qu'Al-Qaïda avait été détruit après l'élimination d'Oussama ben Laden et la destruction des bases terroristes en Afghanistan.
 Cependant, cette organisation criminelle reste en vie et une organisation plus puissante, l'État islamique, a vu le jour.
Les experts estiment que suite à la perte de ses territoires, Daech « entrera dans la clandestinité », ce qui est typique pour une organisation terroriste.
Celle-ci changera ses lieux de stationnement et se basera évidemment en Libye, en Algérie et dans le Sahel.
En outre, le retour de Syrie et d'Irak de milliers de combattants possédant une riche expérience militaire représente une grave menace pour l'Europe.
 Pour l'État islamique, les combattants étrangers revêtent une grande importance parce qu'ils alimentent les rangs d'une police religieuse qui doit forcer les gens à vivre contre leur gré conformément aux interprétations radicales de l'islam.
La source du quotidien espagnol signale que le scénario de retour est possible, mais l'État islamique ne veut pas quitter la Syrie pour des raisons religieuses, politiques et idéologiques.
Il se sent bien dans ce pays et n'abandonnera pas la région même si le pays tout entier est placé sous le contrôle du gouvernement.
 « Tout de même, son objectif majeur, outre le maintien de ses positions, a toujours consisté à se propager en Europe occidentale, en Libye, en Afghanistan et au Mali », affirme la source.

Enfin, l'État islamique a un autre avantage de taille.
Nombre de ses dirigeants sont issus du renseignement irakien, ils sont bien formés et connaissent parfaitement leurs ennemis.

« Ils savent ce que ces derniers pensent, quelles seront leurs actions et ils les anticipent.
Il ne faut pas penser que ce sont des idiots.
 Ils ont une stratégie monstrueuse bien réfléchie », conclut la source.


source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.