mardi 1 novembre 2016

Clap Clap Clap ! A propos de ces bénévoles qui applaudissent les migrants.

Le 01/11/2016
 
 
refugees_welcomerefugees_welcome


Nous reproduisons ci-dessous un billet d’humeur tiré de l’excellent blog A moy que Chault, à propos de ces bénévoles qui applaudissent les migrants lors de leur arrivée dans les différents villages de France. Non sans un brin de relents coloniaux derrière…

Qui sont ces gens qui applaudissent les immigrés clandestins débarquant dans leur bled ?
 Et surtout qu’applaudissent-ils ?
  Que trouvent-ils de si digne d’enthousiasme, d’encouragement et d’éloge dans la situation de ces « migrants » ?

 Le fait qu’ils aient abandonné leur famille, fui leur pays ?

 Celui qu’ils exigent d’être entièrement pris en charge par un pays étranger, via les efforts et le travail du peuple de celui-ci ?
 Les « droits », à tout et n’importe quoi, (droit à l’hébergement, à la nourriture, aux soins, au salaire, aux loisirs, au wifi…) qu’ils excipent en permanence sans jamais évoquer de possibles « devoirs » ou « efforts » qu’ils auraient à fournir en contrepartie ?
Les exactions qui parsèment leur parcours ?

 Les futurs drames qui naîtront de cette cohabitation imposée et sans issue ?

 Est-ce bien tout cela que nos braves cons d’ex-soixantuitards applaudissent ?

 Youpi des noirs !
 Génial des malheureux, des malheureux d’ailleurs !, exotiques, pas tout fadasses comme ceux bien de chez nous !
 Bravo pour votre misère fiers gaillards venus du lointain !
Bravo pour votre saleté, pour votre déracinement, pour votre destin de futurs esclaves sous-payés du capitalisme à visage humanitaire !
You are the champions !
 You are the Kings !
 On est bien contents de vous avoir…
 
On se faisait tellement chier entre vieux cornards de gauche depuis que les ouvriers et les classes populaires nous ont salement envoyés chier…

Il nous fallait de nouveaux jouets, de nouveaux prolétaires sur lesquels chialer et déverser notre mauvaise conscience bourgeoise et notre ethno-masochisme  de peines à jouir…
 
Merci de venir occuper nos vieux jours avant de nous remplacer.

On vous laisse les clefs.

On a déjà pas mal dégueulassé la baraque mais elle tient encore debout.

Après avoir fini de la piller, vous pourrez la cramer en partant, puisque ce sont, dit-on, vos nobles et respectables coutumes.

breizh-info.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.