mercredi 26 octobre 2016

Policiers et citoyens : la colère des Français monte !

Le 26/10/2016
 
 
Résultats de recherche d'images pour « colère police »


25 octobre 2016 par Rouxel Jean

Depuis plusieurs jours, les policiers manifestent toutes les nuits, dans Paris et plusieurs autres villes de France, malgré les admonestations de leurs supérieurs.

J’avoue que je me suis longtemps demandé comment les forces de l’ordre (tant policiers que militaires) pouvaient obéir aux ordres ineptes qu’elles recevaient.
Je sais que cela fait partie de la grandeur et de la servitude de ces métiers au service du pays, mais l’injustice, l’incohérence, l’irresponsabilité des ordres reçus sautaient aux yeux de tous…
Quand on minimise les actes gravissimes commis au Trocadéro ou à Notre-Dame des Landes et, qu’en sens inverse, on gaze des religieuses ou des enfants qui défilent pacifiquement contre la loi Taubira, chacun voit bien que la police est utilisée à des fins politiques.
Ajoutez à cela le laxisme judiciaire qui libère régulièrement les « malheureuses victimes d’une société répressive », qui s’empressent alors de récidiver – comme on le vit récemment à St-Etienne du Rouvray
Cette utilisation politique de la police, ce laxisme judiciaire, mettent en péril la sécurité de la nation. Tout comme ils mettent en péril la sécurité des forces de l’ordre elles-mêmes.
Viry-Chatillon fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase.
Contraints à surveiller une caméra de surveillance (!), systématiquement détruite par les voyous d’une zone de non-droit, que les policiers avaient, par ailleurs, ordre de ne pas « provoquer », ces derniers sont tombés dans un guet-apens et ont été grièvement blessés.
Trop, c’est trop !

Pour la première fois dans l’histoire, les policiers manifestent donc illégalement, malgré les rappels à l’ordre.
Il faut qu’ils sachent que les citoyens français, aussi excédés qu’eux-mêmes, les soutiennent.
De toute évidence, il n’y a aucune manipulation politique derrière ce mouvement de colère, mais tous les honnêtes gens le comprennent et le soutiennent spontanément.
Les rappels à l’ordre de M. Cazeneuve et de ses sbires ne font que jeter de l’huile sur le feu, au lieu d’apaiser la situation.
Il est, par ailleurs, remarquable que les syndicats prétendument « représentatifs » sont totalement hors-jeu.
Comme cet été à Sisco, ce à quoi nous assistons est la montée d’une colère de la majorité silencieuse.

Et nul ne sait où s’arrêtera cette colère si les sortants, responsables de cette situation catastrophique, ne sont pas rapidement sortis !

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.