mardi 11 octobre 2016

Gorbatchev : « Le monde approche d’une ligne dangereuse »
Le 11/10/2016





Charles Sannat
 11 octobre 2016 

Ce qu’il faut savoir c’est que malgré les sanctions à l’égard de la Russie, malgré les tensions en Syrie, malgré les relations diplomatiques en tout point exécrables, jusqu’à présent la Russie continuait à recycler son plutonium ET à en livrer après traitement aux États-Unis pour que cela serve de combustible aux centrales nucléaires américaines.

  Vladimir Poutine vient de prendre pour la première fois une véritable mesure de rétorsion à l’égard des USA qui risquent de se trouver sans combustible bon marché.
Cela est susceptible de peser également assez rapidement sur les cours de l’uranium sur lesquels vous pouvez spéculer avec de bonnes chances de profits à court terme.

Charles SANNAT


Situation en Syrie, terrorisme international, tensions dans les relations russo-américaines, essais nucléaires de la Corée du Nord : l’ex-dirigeant de l’URSS appelle à reprendre le dialogue pour éviter l’irréparable.

À son avis, il est nécessaire de revenir sur les priorités principales : la réduction des armes nucléaires, la lutte contre le terrorisme, la prévention des catastrophes environnementales.

« Devant de tels défis, tout le reste s’efface », a assuré M.Gorbatchev.

La semaine passée, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret portant sur la suspension de l’accord avec les États-Unis sur le recyclage du plutonium.

Cette décision est liée à l’apparition « d’une menace à la stabilité stratégique suite aux actes inamicaux des États-Unis à l’encontre de la Russie », ainsi qu’à l’incapacité des États-Unis à respecter leurs propres engagements dans le domaine du recyclage du plutonium militaire.

En outre, mercredi dernier le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé un décret concernant la suspension de l’accord avec les États-Unis sur la coopération dans les secteurs nucléaires et de l’énergie.

Selon le document, une telle décision a été prise en raison des restrictions américaines à la coopération avec la Russie dans le domaine de l’énergie nucléaire.

Toutefois, Moscou s’est réservé le droit de relancer la coopération « lorsque cela sera justifié du point de vue du contexte général des relations avec les États-Unis ».


Source ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.