dimanche 30 octobre 2016

Braqué, agressé et violenté quatre fois. Le « quotidien » d’un patron de magasin breton. Et les aveux d’un élu…(vidéo)

Le 30/10/2016
 
 
patron magasin braqué agressé

Reportage Armel Joubert des Ouches  29 octobre 2016

« C’était moi qui était visé, ils m’attendaient »

Vendredi 21 octobre 2016.
Le patron d’un magasin Intermarché de Chantepie à la périphérie de Rennes, quitte son établissement.
Il est 19 heures 30.
C’est à cet instant que trois malfaiteurs lui sautent dessus.
Ils lui arrachent sa sacoche, « la recette du jour », pensent-ils.
Mais la sacoche est vide.
Durant de longues secondes, « tétanisé », Hubert des Minières est menacé par une arme à feu.
Avant de s’enfuir, l’un des trois voyous muni d’une batte de baseball assène un violent coup dans les jambes.
Le patron du magasin sortira indemne de cette agression. Jusqu’à quand ?

Patrons de magasins braqués et agressés : des « crimes » à répétition… impunis

En septembre 2013, des voyous l’avaient braqué, ligoté, enfermé à clé dans son bureau prenant bien soin de couper le téléphone avant de s’enfuir avec sa voiture.
Plus récemment, six malfrats ont défoncé la vitrine d’entrée de son établissement au moyen d’une voiture bélier.
Des malfaiteurs se sont enfuit avec le distributeur automatique de billets.
Quatre agressions violentes, une seule personne condamnée : celle impliquée dans le braquage avec séquestration.
 C’était en septembre 2012.
Depuis … rien.

L’enquête des policiers qui mena à l’interpellation de quatre des six auteurs de l’attaque à voiture bélier ne donna aucun résultat.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que aucune trace d’ADN n’a été retrouvée sur place…
A Chantepie, depuis ces 3 dernières années, nombreux sont les commerçants à avoir été victime d’agressions diverses, de cambriolages.
Des commerçants aujourd’hui ulcérés par l’impunité dont bénéficient les malfrats.
Selon eux, l’insécurité est grandissante.
Nous avons enregistré le témoignage d’un élu qui met ouvertement en cause la politique pénale des pouvoirs publics.

Pendant ce temps-là, des milliers de policiers défilent partout en France
Une coïncidence ?
 Depuis plusieurs jours, partout en France, des milliers de policiers défilent dans les rues aux cris de « Citoyens avec nous », « Francs-maçons en prison… ».
Ils dénoncent le laxisme de la justice et de l’Etat.
 Pour tenter de calmer la colère qui gronde, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve vient de faire des propositions aux syndicats de policiers.
Ce mercredi 26 octobre, il a dévoilé son plan pour la sécurité publique.

 Mais qui va croire à ses mesures ?




Braqué, agressé et violenté quatr fois. Le « quotidien » d’un patron de magasin breton. Et les aveux d’un élu… from Reinformation.tv on Vimeo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.