mardi 20 septembre 2016

Musulmans de France : le sondage qui surprend ? Non, le sondage qui fait peur !

Publié le





Jamais une telle enquête n'avait été réalisée. Ses résultats sont terrifiants.
 
Allah reconnaîtra les siens

Souvent, comme pour les cadeaux, tout est une question d'emballage.
 Les papiers cadeaux sont, selon les designers qui les ont conçus, plus ou moins jolis.
 Et là – il s'agit du Journal du Dimanche – l'emballage a été soigné pour que l'apparence soit pleine de charme.
 Mais à l'intérieur, c'est tout sauf un cadeau…
 
À la "une" du journal, ce titre : "Musulmans de France, l'enquête qui surprend".
 Et on se précipite – une surprise, c'est toujours alléchant – pour voir. L'enquête, fouillée et minutieuse, a été réalisée par l'Ifop pour l'Institut Montaigne.
 
Et, dans un premier élan, on se laisse emballer par l'emballage.
Les chiffres qui sont mis en évidence dégagent le parfum doux et apaisant des roses de nos jardins.

La mixité ?
 "Acceptez-vous d'aller dans une piscine mixte ?"
 Réponse : 75% de oui chez les hommes, 56% chez les femmes.
 C'est bien, non ?

 "Êtes-vous favorable au port du voile intégral ?"
 Réponse : 65% de non chez les hommes, 61% chez les femmes.
 C'est pas mal aussi, non ?

 
Mais nous vient la tentation – diabolique, pour ne pas dire islamophobe – de déchirer l'emballage pour savourer en toute impudicité ce qu'il y a à l'intérieur.

Les mêmes chiffres cités plus haut disent en creux que 25% des hommes et 39% des femmes refusent d'aller dans une piscine mixte !
 C'est moins bien, non ?

 Ils disent aussi, ces chiffres, que 20% des hommes et 39% des femmes plébiscitent le voile intégral ! Ça aussi, c'est moins bien, non ?

On continue ?
 Oui, et ça va être encore mieux.

29% des musulmans et des musulmanes interrogés déclarent que la charia est plus importante que la loi de la République !

Oui, 29%, c’est-à-dire un tiers de la population qui se déclare musulmane…

Ce chiffre n'est pas inquiétant : il est effroyable.

 Et pour rajouter à cette déclaration de guerre à la France, il est précisé dans l'enquête que cette passion dévorante pour un islam rigoriste, fondamentaliste, est surreprésentée chez les jeunes musulmans : 50% des moins de 25 ans la prône avec ferveur !
 
Désolé d'avoir enlevé le voile (sans jeu de mots) dont est affublée cette enquête…
Désolé aussi de dire qu'hélas, il n'y a rien, strictement rien, de surprenant dans ce sondage.
Nous savons tous, et depuis longtemps, ce qu'il en est de l'islam en France.
On le subodorait : les chiffres, nus et cruels, le démontrent.

Tant pis pour les tenants obtus et aveugles du "pas d'amalgame", de la religion de paix et d'amour.
 
Il est vrai que l'expert de l'Institut Montaigne qui commente ces résultats accablants tente de les relativiser avec un nouveau concept.

Pour lui, il faut juste y voir la conséquence d'un souffle de révolte qu'il nomme "islamic pride".

Un peu comme la "gay pride" qui a permis aux homosexuels de se montrer et de s'affirmer.

Ne nous arrêtons pas en si bon chemin.

Verrons-nous un jour une "catholic pride", une "jew pride", une "french pride" ?

 Et pourquoi pas une "corsica pride" ?

 Ah ! Mais ça, c'est déjà fait. 

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.