mardi 20 septembre 2016

Hollande : le seul objet du patrimoine qui ne sera pas volé !


Résultats de recherche d'images pour « hollande journée du patrimoine »


Le 20/09/2016
Jany Leroy

Lors des journées du patrimoine, François Hollande a pris la pose derrière son bureau présidentiel.

Lors des Journées du patrimoine, François Hollande a pris la pose derrière son bureau présidentiel.

En toute simplicité.
Proche du peuple, souriant aux visiteurs qui le mitraillaient de leurs smartphones 40 millions de pixels.
« C’est moi, oui, c’est bien moi, vous ne rêvez pas », semblait-il leur dire.
« La star de Closer, le gars sur le scooter, le rondouillard à lunettes que vous avez élu dans un grand élan d’amour il y a quatre ans et demi, c’est moi.

Yeah ! Envoyez les danseuses ! Faites entrer les otaries ! »

À la grande déception des curieux qui défilaient, le show s’est arrêté là.
 Point de chorégraphie avec quelques ministres, aucun son et lumière sur la cravate en tire-bouchon, pas de trapéziste…

De l’avis général, la première partie n’était pas mal, mais l’absence de numéros visuels a beaucoup déçu.


Pendant ce temps-là, sur la Toile et ailleurs, la vision de ce Président séparé du public par un cordon rouge comme s’il avait été une œuvre d‘art ou un meuble ancien déclenchait l’hilarité.
Musée Grévin, jet de cacahuètes, vieille pendule…
Les blagues ont fusé.

Cette décision d’apparaître comme une cerise sur le gâteau du patrimoine résulte-t-elle d’une décision impromptue ou d’un acte mûrement réfléchi par une dizaine de conseillers en communication ?
 La question est sur toutes les lèvres.
 S’est-il échappé de son appartement privé pour venir faire son intéressant devant les gens ou bien a-t-il été lâché sciemment dans les couloirs par des stratèges de la reconquête populaire ?
Moment d’égarement ou effet prémédité, quoi qu’il en soit, l’opération est un flop.

Au soir de cette Journée du patrimoine, une femme de ménage distraite aurait rangé Hollande dans un placard…

 Pris à son propre jeu, le Président aurait lui-même refermé la porte à double tour dans l’attente d’une prochaine Journée du patrimoine.

Depuis, il compte les jours…

Et nous aussi…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.