jeudi 11 août 2016

Un conseiller Clinton appelle au meurtre de Julian Assange !

Publié le 11 août 2016 par Copyright Hildegard von Hessen am Rhein



Et bien, voilà que ma chronique d’hier que je titrais : « Vladimir Poutine viendra-t-il au secours de Julian Assange », qui exprimait mes craintes quant à la vie de Julian Assange trouve confirmation. En lien.

C’est odieux, ce que sont capables de penser et peut-être de faire ceux qui entourent la Killiary, connaissant son passé en la matière, à savoir son cynisme et ses actions supposées, décrites dans mains ouvrages de référence, démontrées dans tant de documentaires filmés, que le couple Clinton que l’on peut sans problème comparer à Bonny & Clyde impunis, ne recule devant rien pour arriver à ces fins.

Le « disparition » de plus d’une quarantaine de personne serait à mettre à leur compte.
 En tout cas, depuis qu’ils sont au pouvoir, plus d’une quarantaine de morts suspectes ont été comptabilisées.
L’étrange dans ces affaires, c’est qu’ils ne furent jamais inquiétés.
Alors, une « petite disparition » de plus ou de moins …
 Liste des cadavres en lien !

En tout cas, cette révélation prouve bien que les plus de quarante cadavres qui jonchent la route de ce couple diabolique, ne sont pas une simple vue de l’esprit.

Et l’appel au meurtre ne fut pas fait n’importe où !
 Sur FOX NEWS en 2010 déjà, par un conseiller des Clinton, Bob Beckel.

Voilà ce que déclare précisément Beckel : « La manière de gérer la chose est très simple. Nous avons des forces spéciales. Je veux dire qu’un homme mort ne peut plus faire fuiter quoi que ce soit. Ce type est un traitre, et, et, il a rompu toutes les lois des Etats Unis. Ce type devrait – je veux dire, je ne suis pas pour la peine de mort – il n’y a qu’une chose à faire, fumer ce salaud (son of a bitch) illégalement ». Fin de citation.


C’est dire le sentiment d’impunité qui auréole Killiary et son funeste mari aux airs si sympathiques, mais violeur tout de même ...
Les meurtriers ont-ils des visages particuliers ?
Ce qui signifie que l’establishment de Washington avait désignée leur candidate pour défendre leurs intérêts particuliers au mépris du peuple américain.
 Julian Assange est désigné comme un « terroriste, ennemi de l’Amérique qui doit être éliminé ». Voilà comment est traité un courageux lanceur d’alerte dans la « plus grande démocratie du monde ». Et, dans une interview du 6 aout 2016 sur RT en lien, Julian Assange s’exprime sur Killiary qu’il estime un vrai serpent.
Il y explique que le serveur des DNC (Democratic National Convention) est un vrai gruyère dans lequel grand nombre de hackers ont pénétrés, alors que Killiary, pour faire diversion déclare que ce sont les russes …
Je vous laisse juge vous-même en consultant l’interview de la RT en lien.
 Celui qui aurait fait fuiter les mails, ne sont pas les russes, mais un jeune homme de 27 ans qui est membre du DNC et dont le nom est Seth Rich, comme le révèle l’excellent site de réinformation THE DURAN, en lien avec comme preuve autres interviews de Julian Assange.

Ce jeune homme, Seth Conrad Rich, fut assassiné le 8 juillet 2016 à Washington.

 Le meurtrier ou les meurtriers n’ont même pas pris la peine d’enlever son portefeuille et son téléphone …
Un autre cadavre récent qui vient s’ajouter à la liste déjà longue des autres morts qui jonchent le parcours des Clinton.
  Information toujours sur THE DURAN en lien, qui cite ses sources the Gateway Pundit, ou toute l’histoire est révélée.
Liste des cadavres, non exhaustive, en lien sur le très sérireux Political Insider.

Autrement dit, Julian Assange est le prochain à abattre, puisqu’il représente un danger absolu pour la candidature Clinton, laquelle fut couverte de tous ces crimes par les autorités de l’administration Obama.
 Les emails que veut encore publier Assange, démontrent clairement le système de corruption de la fondation Clinton, laquelle contre bon argent sonnant et trébuchant octroyait des contreparties à ses donneurs, lorsque Killiary était Secrétaire d’Etat.

Encore une fois, que la Russie soit impliquée ou non, dans les fuites des emails, Vladimir Poutine viendra-t-il au secours de Julian Assange, ou lui aussi le sacrifiera-t-il sur l’autel de ses intérêts, afin de ne pas faire davantage de vagues entre la Russie et les Etats Unis d’Obama ?
 Les enjeux sont si complexes, que je n’arrive pas encore à trouver la réponse.

 Cependant, la seule solution pour le bien-être du monde serait tout simplement, qu’elle ne devienne pas présidente.

Pour cela, il faudra faire confiance à Donald Trump et au peuple américain.

Et dire que les « pressetituées » européennes négligent l’importance historique de ces élections …

Ce qui signifierait leur complicité dans l’élection de cette sorcière !

 Hildegard von Hessen am Rhein








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.