samedi 6 août 2016

« Je ne veux pas que la France devienne musulmane. » Nous non plus, Nadine !

 


Le 06/08/2016
Floris de Bonneville

Voici des paroles qu’on aimerait entendre de la bouche de notre Président !

Cette semaine, l’émission « Bourdin Direct » sur RMC nous a particulièrement gâtés avec, notamment, Nadine Morano, suivie, jeudi 4 août, par Florian Philippot.
 Un thème principal : l’islam, l’islam qui commence à énerver plus d’un, tant il envahit l’espace médiatique, nos rues ; bref, notre quotidien.

C’est sans surprise que Nadine Morano et Florian Philippot parlent le même langage.
Si Nicolas Dupont-Aignan, Marine et Marion Maréchal-Le Pen, et bien d’autre encore, avaient été les invités de Bourdin et de sa remplaçante très politiquement correcte (elle n’a pas apprécié le terme « bobo » !), nous aurions entendu les mêmes arguments pour commenter ce phénomène d’un islam omniprésent.

Nadine Morano n’a pas une langue de bois.
 Elle parle d’or quand elle évoque l’immigration et ses conséquences directes.
L’islam n’a pas trouvé sa place dans la République, souligne-t-elle d’emblée, stipendiant un comportement identitaire inacceptable, les menus halal, le voile intégral, des exigences dans nos hôpitaux intolérables et antirépublicaines.
 « J’attends des autorités musulmanes une action puissante, qu’elles prennent position d’une façon claire sur le port du voile intégral. Cet islam politique et conquérant n’est pas en accord avec le fonctionnement de notre démocratie. Je veux qu’on démolisse les mosquées salafistes et qu’on contrôle les imams s’ils sont légalement en France, et qu’on les renvoie s’ils prêchent en arabe », a-t-elle martelé.

Elle rappelle plusieurs fois que la France est une terre chrétienne et que les musulmans doivent accepter de vivre sur cette terre chrétienne et en respecter le fonctionnement laïc.
« Je ne veux pas que la France devienne une terre musulmane », souligne-t-elle avec force.
 « L’imam de Lyon n’a-t-il pas dit qu’il fallait faire le ménage ? Moi, je dis que c’est aux musulmans à faire ce ménage », rajoutant que c’est au gouvernement de faire appliquer la loi, quitte à durcir celle sur le port du voile intégral, qu’elle souhaiterait voir transformé en délit en cas de récidive.
Quant à l’immigration, « nous devons la freiner massivement, et notamment celle d’origine arabo-musulmane, si nous voulons garder notre équilibre culturel, notre cohésion nationale ».
Et de conclure que « les musulmans qui sont parfaitement intégrés sont très en colère contre notre laxisme ».

Voici des paroles qu’on aimerait entendre de la bouche de notre Président !
Des paroles conforme en tous points à ceux que Florian Philippot a répétés au même micro.
« On a vu comment les CRS ont traité la communauté catholique de Sainte-Rita. On aimerait voir la même fermeté dans cette centaine de mosquées salafistes qui devraient être fermées. »

Florian Philippot s’est aussi exprimé sur cet événement communautaire, prévu le 10 septembre, dans une piscine de Marseille qui sera réservée aux femmes en burkini et que la loi devrait interdire.
« Ces petits renoncements quotidiens sont insupportables. Financer des mosquées sous prétexte d’un centre culturel ou des associations sportives, c’est, selon la formule des Frères musulmans, infiltrer le corps social. »
 Pour le vice-président du FN, « la Fondation de l’islam de France dont Chevènement pourrait prendre la présidence est, depuis sa création en 2005, une coquille vide. Ce n’est pas à l’État d’organiser l’islam. L’État doit faire respecter la loi, point barre. »

 

Deux points de vue fort semblables pour deux personnalités qui ne peuvent pas coopérer.

Comme elle est bizarre, la politique française !  
source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.