mercredi 3 août 2016

Bouches-du-Rhône : un parc aquatique privatisé pour les femmes "en burkini"

Mercredi 03 Août 2016 à 17:38 (mis à jour le 03/08/2016 à 17:45)
Par valeursactuelles.com
 
 

Le "flyer" présentant cette journée "privatisée" pour les femmes en Burkini. Capture d'écran Facebook.
Communautarisme. Le parc aquatique Speed Water Park sera privatisé le samedi 10 septembre pour permettre exclusivement aux femmes « en burkini et jilbeb de bain » et aux enfants de moins de dix ans de s’y rendre.
« Je compte sur vous pour respecter la Awra (toute chose restée à découvert ou toute partie du corps que l’être humain cache par pudeur) et donc de ne pas venir en 2 pièces (parties doivent être cachées de la poitrine aux genoux). Le min. est un maillot une pièce avec paréo ou short-caleçon mais  ATTENTION les matières doivent être aqua sous peine de se voir refuser l'accès aux lieux ».

Telle est « l’injonction » précisée sur un flyer du parc aquatique Speed Water Park situé dans la région de Marseille qui réservera donc, le week-end du 6 septembre, l’accès en son sein aux seules femmes vêtues de « burkini et de jilbeb de bain » et aux enfants de moins de dix ans.
A noter que le personnel encadrant du centre sera « mixte » pour cette journée.


 
« Trouver des moyens de pression »

Une privatision qui fait grincer des dents chez de nombreux élus qui évoquent une course effrénée au communautarisme.
Ainsi, interrogé par Le Lab d’Europe 1, l’élu d’opposition (LR) de Pennes-Mirabeau où se trouve le Speed Park Water, Romain Amaro, juge qu’il est impossible de laisser cette journée se dérouler « dans le contexte actuel ».

« On va essayer de trouver des points d'accords sur ce sujet avec la majorité. On va trouver des moyens de pression. Une fermeture administrative pour des raisons de sécurité est par exemple envisageable ».
D’autres élus, notamment la députée des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer, ont fait part de leur indignation.


2 commentaires:

  1. Il est temps que la majorité silencieuse se réveille. Temps que nos hommes politiques prennent leurs responsabilités et interdisent le salafisme et tous ce qui s y rapportent. Aucune concessions ne doit être fait et que chacun retrouve ses libertés et que la burka soit simplement interdite et que nos rues retrouvent le cachet français en supprimant du paysage ces femmes en rendant la burka interdite et que soit enfermé tous les prédicateurs salafiste de France. La répression est la seul solution.

    RépondreSupprimer
  2. Il est temps que la majorité silencieuse se réveille. Temps que nos hommes politiques prennent leurs responsabilités et interdisent le salafisme et tous ce qui s y rapportent. Aucune concessions ne doit être fait et que chacun retrouve ses libertés et que la burka soit simplement interdite et que nos rues retrouvent le cachet français en supprimant du paysage ces femmes en rendant la burka interdite et que soit enfermé tous les prédicateurs salafiste de France. La répression est la seul solution.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.