lundi 8 août 2016

Belgique: l'EI revendique l'agression à la machette des deux policières à Charleroi

Le 08/08/2016

Belgique: l'EI revendique l'agression à la machette des deux policières à Charleroi

 
Après l'attaque à la machette samedi de deux policières devant l'hôtel de police de Charleroi (Belgique), l'EI a revendiqué dimanche cet acte.
 
Une enquête a été ouverte pour "tentative d'assassinat terroriste", a annoncé le Premier ministre belge Charles Michel, tandis que le parquet a précisé que l'assaillant était connu pour des "infractions de droit commun".

L'organisation djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué dimanche via son agence de propagande A'maq l'attaque à la machette de deux policières samedi à Charleroi.
Auparavant le Premier ministre belge Charles Michel avait annoncé qu'une enquête a été ouverte par la justice belge pour "tentative d'assassinat terroriste". Et de déclarer:
Nous avons été informés par le parquet fédéral qu'une enquête a démarré immédiatement pour tentative d'assassinat terroriste (...) compte tenu d'un certain nombre d'éléments apparus immédiatement.
Par ailleurs au sujet de l'assaillant le parquet fédéral belge a annoncé dimanche qu'il était un ressortissant algérien âgé de 33 ans connu de la police "pour des infractions de droit commun mais pas pour des faits de terrorisme". Et de préciser:
L'agresseur a été identifié, il s'agit de K.B., un homme âgé de 33 ans, de nationalité algérienne, qui séjournait en Belgique depuis 2012. (...) Deux perquisitions ont déjà été effectuées dans l'arrondissement de Charleroi.

Une attaque à la machette

L'attaque a eu lieu samedi en fin d'après-midi devant l'hôtel de police de Charleroi.
Deux policières ont été attaquées à la machette par cet homme.
Le porte-parole de la police de Charleroi, David Quinaux, a expliqué au micro de RTL-TVI:
Il a immédiatement sorti une machette du sac de sport qu'il portait et a porté des coups très violents au visage de deux policières qui se trouvaient de faction en face de l'hôtel de police en criant "Allahou Akbar".
L’agresseur, touché par le tir d'un troisième policier, a finalement succombé plus tard à ses blessures à l'hôpital.
Cette agression survient alors que le niveau d'alerte terroriste en Belgique est maintenu au niveau 3 (correspondant à une menace "possible et vraisemblable) sur une échelle en comprenant quatre.


Belgique: l'EI revendique l'agression à la... par ITELE

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.