samedi 23 juillet 2016

"Rebelles modérés"™

samedi 23 juillet 2016




Depuis quelques jours circule sur les « réseaux sociaux » une vidéo où l’on verrait des « rebelles » syriens décapiter un enfant de 11 ans coupable de collaboration avec le gouvernement syrien.

 Et il faut ajouter que l’enfant a été torturé sur tout le corps avant d’être décapité.
Et que ces rebelles sont garantis « modérés ».

On entend d’abord un officier de l’Armée syrienne libre livrer la sentence de condamnation à mort.
 Il ajoute : « Ils n’ont plus d’hommes, maintenant ils envoient des enfants. »
 La sentence est exécutée par les soldats de Nour al-Din al-Zenki (c’est le nom de l’émir d’Alep au temps des croisades), un groupe membre de l’Armée syrienne libre.
A la fin le bourreau montre la tête en scandant Allahou Akbar.
Le tout se déroule devant des badauds souriants.

Les dirigeants de Nour al-Din al-Zenki ont authentifié l’horreur en disant que ce n’était pas bien et qu’une « commission d’enquête » allait être créée…
(Mais la sentence a été délivrée par leurs patrons de l’ASL…)

Le groupe Nour al-Din al-Zenki a reçu des aides et des armes de l’Arabie saoudite, du Qatar, de la Turquie, et de la CIA (missiles anti-char).

L’Armée syrienne libre est le chouchou de toutes les démocraties.
Elle a reçu des dizaines de millions de dollars des Etats-Unis, et des armes de toute une série de pays dont la France (mitrailleuses, lance-roquettes, moyens de communication).

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.