mardi 26 juillet 2016

Que faire de son argent quand le système monétaire est au bord du gouffre ?

Charles Sannat
26 juillet 2016 

Argent. Image d'illustration
 

Voilà une bonne et excellente question !

 Et c’est pour y répondre que tous les mois je partage avec vous mes solutions dans ma lettre STRATÉGIES. Vous pouvez en savoir plus ici !
 
Pour tous les autres, sachez que l’or c’est bien, l’argent aussi, les terres agricoles c’est super, plus quelques autres bricoles aussi bien juridiques que fiscales qui vous permettront de faire les meilleurs choix et les allocations d’actifs les plus pertinentes dans cette période de taux tout simplement devenus négatifs.
 
Charles SANNAT
 
Dépenser ou épargner, investir dans l’immobilier ou dans les titres… Sputnik a interrogé un expert financier pour mieux comprendre que faire de sa fortune alors que la situation dans le monde est loin d’être stable.
Taux d’intérêt négatifs, turbulences boursières, banques en faillite…
 Le système financier actuel semble toucher à sa fin et une réforme financière globale risque de déterminer dans un avenir proche une nouvelle réalité, mettent en garde les experts.
Mais dans cette situation troublée, que faire de l’argent gagné à la sueur de son front ?
 Pour tenter de trouver une réponse à cette question, Sputnik a interrogé Ernst Wolff, spécialiste du système financier.
À ce jour, faire des placements ou investir, que ce soit dans l’or, dans les titres ou encore dans l’immobilier, est trop risqué et peu avantageux, estime l’expert.
Comme le rappelle Ernst Wolff, l’or pourrait être confisqué, comme ce fut le cas aux USA dans les années 1930.
 Rien ne garantit d’ailleurs que l’histoire ne se répète pas, met-il en garde.
Selon le spécialiste, le placement bancaire ne constitue pas non plus une solution à long terme compte tenu des taux bas, et même négatifs dans certains pays.
Quant à l’investissement dans l’immobilier, l’expert dénonce le danger des crédits endossés à ces fins.
« C’est le taux bas des crédits de ce type qui les rend particulièrement dangereux. Le taux incite les jeunes gens à prendre des crédits importants pour acheter des appartements ou même des maisons. Mais si une réforme monétaire a lieu, les banques exigeront que les crédits soient remboursés en conformité au taux antérieur à la réforme », explique l’expert, ajoutant qu’il déconseille aux jeunes d’accumuler des dettes.
Que faire alors dans cette situation ?, demanderez-vous sans doute.

 Investir dans la formation, explique Ernst Wolff.

« La vie continue après l’effondrement financier. Et ceux qui ont la meilleure formation ont la position la plus avantageuse », conclut-il.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.