dimanche 24 juillet 2016

Guerre raciale : Les extrémistes afro-musulmans du Val d’Oise exigent une totale impunité pour leurs crimes (vidéo)

Le 24/07/2016



Published On: Sun, Jul 24th, 2016
  breizatao.com – ETREBROADEL (24/07/2016)

Les masses invasives africaines du Val d’Oise, surexcitées par les efforts de la police française pour contenir leurs déprédations, sont descendues hier dans la rue pour exiger la totale impunité.

Cette action de terreur a été initiée suite à la mort accidentelle du subsaharien Adama Traoré.
Adama Traoré avait tenté d’empêcher l’interpellation de son frère, un criminel recherché dans une affaire d’extorsion de fonds (source).
L’enquête a indiqué que l’individu précité était mort en raison d’un état de santé déplorable. Le Monde (source) :
L’autopsie d’Adama Traoré, dont la mort, mardi 19 juillet, a déclenché des échauffourées dans le Val-d’Oise, montre qu’il souffrait d’une « infection très grave » et n’a pas subi de violences, a annoncé, jeudi, le parquet.  
« Il avait une infection très grave », « touchant plusieurs organes », a déclaré le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier, ajoutant que le médecin légiste n’avait pas relevé de « traces de violence significatives ».
La cause de la mort d’Adama Traoré, 24 ans, « semble être médicale chez un sujet manifestement en hyperthermie au moment où il a été examiné par les services de secours », a poursuivi le magistrat. 
L’autopsie montre, selon le procureur, que « manifestement cette personne n’aurait pas subi des violences, comme certains membres de sa famille ont pu le dire ».
Des examens complémentaires, notamment bactériologiques et toxicologiques, seront ordonnés pour avoir un « panel d’examens absolument complet ».
Comme toujours, la “famille” a naturellement adopté une posture de victimisation accusatrice, inversant de façon caractéristique les responsabilités réelles.
 Et exige à présent que les forces de police soient réprimées (sic), faute de quoi “il n’y aura pas de paix”.
 
Un appel à l’insurrection raciale entendu, puisque les enclaves ethniques du Val d’Oise ont lancé en représailles une campagne de terreur.
 
Singeant leurs congénères installés aux USA, les afro-musulmans ont repris le nom du mouvement terroriste noir “Black Lives Matter” qui a généré l’assassinat de nombreux policiers à Dallas (Texas) et Bâton Rouge (Louisiane).

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.