mercredi 30 mars 2016

TVL, journal du mercredi 30 mars 2016: Terrorisme / La radicalisation dans tous ses états

 


Actualités / JT du Mercredi 30 mars 2016

Terrorisme / La radicalisation dans tous ses états

La France malade du djihadisme ! 8 250 signalements de radicalisation contre un peu plus de 4 000 en mars 2015, le phénomène touche désormais tout le territoire et toutes les franges de la société. Le ministre de la ville, Patrick Kanner, brandit le nombre de 100 Molenbeek français. Le quartier du Mirail à Toulouse et la ville de Trappes dans les Yvelines sont souvent cités par les forces de l’ordre. Selon leurs renseignements, 148 mosquées auraient basculés dans le radicalisme.
L’apprentissage du terrorisme s’étend jusque dans les campagnes. En effet, un bourreau de l’Etat islamique, Maxime Hauchard, a grandi à Bosc-Roger-en-Roumois dans l’Eure, une commune de 3 200 habitants. Phénomène plus récent, le milieu sportif n’est pas épargné. Selon une proposition de résolution pour la création d’une commission d’enquête sur la radicalisation, plusieurs associations, par ailleurs subventionnées par l’Etat laïc, refusent la mixité et interrompent l’entraînement pour la prière.
Nicolas Dhuicq, député Les Républicains et psychiatre de formation, figure parmi les élus présentant ce texte. Il s’est également exprimé sur la radicalisation en prison. Il affirme que les individus concernés ont souvent une personnalité perverse qui les conduit à un total manque d’empathie envers les autres. Inaptes à la rédemption, ils sont capables de récidiver après 20 ou 30 ans de réclusion. La perpétuité réelle pour ces individus serait alors le seul moyen de protéger la société.
Face à l’explosion du nombre de personne signalées comme radicalisées, les services de renseignement saturés peinent à traiter tous les signalements et sont dépassés par la stratégie djihadistes. En effet, contrairement à Al-Qaïda qui frappe des lieux symboliques comme le World trade center et Charlie Hebdo, l’Etat islamique peut frapper n’importe où. Pour le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve :”la menace terroriste est sans doute encore plus importante qu’avant le 13 novembre”.

Société / Terreur à l’abattoir : acte III

Metz, Alès, Le Vigan et maintenant Mauléon dans la Soule… La liste des scandales dans les abattoirs s’allonge… Attention ces images sont très choquantes. On y voit des animaux découpés alors qu’ils sont encore en pleine conscience, d’autres son violentés, projetés au sol, dans des caisses… Certains déambulent dans le sang, observant leurs congénères agoniser. Un agneau est même écartelé vivant par 2 crochets…
Il y a tout juste un an, nous avions reçu Anne de Loisy, auteur de Bon Appétit, quand l’industrie de la viande nous mène en barquette. La journaliste avait visité une quinzaine d’abattoirs et les traitements qu’elle avait observé étaient déjà du même ordre.
Tout comme l’abattoir du Vigan, l’établissement de Mauléon était habilité à produire de la viande bio et label rouge… On imagine pourtant que ces qualificatifs offrent une garantie de meilleur traitement pour les animaux, au moins pour proposer une qualité de viande supérieure… Il n’en est rien. Point de traitement de faveur ! Pourtant, de tels procédés réduisent considérablement les efforts des éleveurs de l’agriculture biologique. C’est d’ailleurs pour cette raison que la fédération des éleveurs et producteurs de viande bovine a annoncé qu’elle déposerait une plainte contre X auprès du parquet de Pau.
Le non-respect des conditions sanitaires vont souvent de paire avec la maltraitance et les risques pour le consommateur ne sont pas anodins…
Après des scandales successifs, le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll a été contraint de réagir. Une commission d’enquête a été lancée avec la possibilité de procéder à des visites inopinées dans les établissements… Par ailleurs, le ministre réclame une inspection de tous les abattoirs français dans un délai d’un mois… Pour Anne de Loisy, une telle décision sera très difficile à appliquer.
De leur côté, les associations de protection animale réclament de la vidéo-surveillance dans les établissements d’abattage. Cependant, malgré l’impact des images, les décisions prises a posteri prouvent que l’information seule ne suffit pas. A chaque diffusion de ces vidéos, les abattoirs concernés sont fermés par décision administrative…. Mais Alès a rouvert 2 mois après et Le Vigan à peine un mois plus tard… Mauléon a également été fermé hier pour rouvrir dans quelques temps, sans réel progrès…

Société / Pédophilie à Villefontaine : 1 an après

“Ma petite fantaisie à moi”, c’est ainsi que le pédocriminel Romain Farina décrit son addiction. Interpellé en mars 2015, cet ancien instituteur et directeur d’école à Villefontaine en Isère était connu pour son engagement syndical et citoyen. En 2014, il avait été candidat sur une liste de gauche pour les élections municipales. Il est aujourd’hui mis en examen pour viol sur au moins 66 enfants, un chiffre qui pourrait encore grossir. Les enquêteurs ont retrouvé plusieurs dizaines de milliers de clichés de fillettes et de bébés sur son ordinateur. Après avoir été réformé de l’armée pour motifs psychiatriques, Romain Farina avait échoué 4 fois au concours pour devenir professeur de collège.
Actuellement entendu par des psychologues, ce père de famille de 46 ans inquiète par la légèreté avec laquelle il évoque les faits dont on l’accuse. Se définissant volontiers comme “pédophile”, il regrette seulement d’avoir “manqué de volonté”. Pour s’exonérer de l’horreur, l’individu évoque une vie sexuelle décevante avec sa femme, le harcèlement de ses collègues enseignants et son traitement antidépresseur. Son mode opératoire était toujours le même. Romain Farina proposait un “atelier du goût” à l’occasion duquel il obligeait ses élèves à lui faire des fellations, les yeux bandés. Il estime que la première jeune victime aurait été consentante, affirmant même “C’était bizarre pour un enfant, mais ça passe !”.
Les premiers faits remontent à 2001 au début de sa carrière à Vénissieux dans le Rhône. A l’époque, les parents d’une fillette avaient déposé une plainte rapidement classée sans suite. Malgré l’obligation des procureurs d’informer l’administration de toute poursuite ou condamnation, rien n’avait été fait. Le magistrat n’avait pas non plus jugé utile de prononcer une mesure l’empêchant de s’approcher des enfants. De son côté, le ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, reconnaît la responsabilité de son administration après la mise en examen d’un professeur de l’Académie de Versailles. Romain Farina aurait semble-t-il été couvert. En effet, après une condamnation en 2008, sa hiérarchie l’avait mis en congé maladie. Il encourt aujourd’hui 20 ans de prison… avec un peu de chance, il sortira après l’âge de la retraite.

International / Etats-Unis : quand la donne a changé

La guerre pour avoir la paix ! C’est la doctrine que suit à la lettre les Etats-Unis depuis leur fondation. En 239 années d’existence, l’oncle Sam a connu pas moins de 222 ans de guerre.
Les interventions à l’extérieur de son territoire font partie de l’ADN politique américaine. Une tendance qui s’est intensifiée au Proche et Moyen Orient depuis 30 ans. Motivés par les raisons idéologiques et les perspectives économiques que peuvent ouvrir des conflits armés, les Etats-Unis s’imposent depuis plus d’un demi siècle comme la 1ère puissance mondiale.
En revanche, depuis les attentats du 11 septembre 2001 et la montée du terrorisme islamique, l’opinion américaine est de plus en plus hostile aux interventions extérieures, ces dernières ne garantissant pas l’intégrité du territoire comme en témoigne les attentats perpétrés sur le sol américain. Des attentats de plus en plus fréquents : en 2008 à Fort Hood, en 2013 à Boston puis en juillet 2015 à Chatanooga et à San Bernardino en décembre.
Ces événements ayant considérablement touché la population américaine, de plus en plus de personnalités politiques affichent désormais des positions proches de l’isolationnisme. Historiquement, l’isolationnisme américain est l’apanage de l’aile droite du parti Républicain, mais  elle touche aujourd’hui le parti Démocrate. La présidence Obama et l’accord sur le nucléaire iranien semblent relever d’un changement profond des mentalités américaines. Chez les républicains, le champion de l’isolationnisme est le turbulent Donald Trump qui prône le retrait des forces américaines présentes en Europe et le désengagement dans la guerre contre Daech au profit de l’alliance entre Moscou et Damas.
Si un revirement complet de la politique étrangère de Washington n’est pas envisageable à court terme, la tendance est au désengagement. Et cette tendance échappe complètement à la France.
En effet, campés sur l’idée d’une Amérique belliciste, les chefs d’Etats français Nicolas Sarkozy puis François Hollande n’ont pas hésité à jouer les va-t-en guerre sans s’assurer du soutien de Washington. Le conflit en Libye qui déstabilisera durablement l’Europe en est un exemple marquant. La France et son allié qatari n’y seront finalement soutenu que partiellement par les Etats-Unis. En Syrie, le président François Hollande a souvent été dépassé par les déclarations de son ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, ce dernier n’hésitant pas à vanter les qualités des terroristes d’Al Nosra et à menacer la Syrie de Bachar al-Assad alors même que les Etats-Unis calmaient sensiblement le jeu.

L’actualité en bref

– 4 mois pour rien ! A l’issue du Conseil des ministres et de l’entrevue avec le président du Sénat et de l’Assemblée nationale, François Hollande a décidé de clore le débat sur sa réforme de la constitution. En effet, le Parlement n’arrivant pas à s’entendre sur la déchéance de nationalité, le Congrès ne sera donc pas convoqué à Versailles. Une fois de plus, François Hollande est confronté à l’échec. Fustigeant une opposition sénatoriale qui selon lui ne sait pas sortir du débat  “politicien” pour rentrer dans l’union nationale, le chef de l’Etat se prépare pour la présidentielle de 2017 en rejetant la faute sur la droite.
– L’importance du sacré ! Depuis le vendredi 25 mars, est exposée dans la basilique Saint-Denys d’Argenteuil, une tunique qui aurait appartenu au Christ. Près de 150 000 pèlerins sont attendus durant les 3 semaines d’exposition du suaire. Dans un contexte social marqué par les derniers attentats islamistes de Bruxelles, les catholiques ressentent de plus en plus le besoin de se tourner vers l’Eglise. Et ce, pour essayer de retrouver une certaine spiritualité. Un important dispositif de sécurité a été mis en place, en raison d’un projet d’attentat avancé, déjoué le jeudi 24 mars à Argenteuil.
– Quand les bombes explosent, les selfies s’imposent ! La veille des attentats de Bruxelles, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, posait en photo avec Amar Lasfar. Cet imam niçois n’est autre que le président de l’UOIF, une organisation s’appuyant sur la doctrine des Frères musulmans, et dont des imams ont été dénoncés pour leurs déclarations antisémites, christianophobes et ambigües sur le djihad.  Difficile de croire le ministre de l’Intérieur capable de lutter contre l’islamisme…
– Najat Vallaud Belkacem chez les Francs Maçons. Le 2 avril, La Grande Loge de France organise un colloque sur la jeunesse au palais Brongniard à Paris. Le ministre de l’Education natioanle sera de la partie. Lors du cinquième dîner de l’obédience maçonnique en septembre 2015, Najat Vallaud Belkacem avait insisté sur ce que “la République et l’école doivent à la franc-maçonnerie depuis 2 siècles”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.