lundi 21 mars 2016

Tous unis contre la haine ? (par Marc Le Stahler)

 
Chaque jour qui se lève apporte aux Patriotes un nouveau motif de colère.
 
Je ne parle pas de l’arrestation laborieuse d’Abdeslam Salah (plus de 4 mois pour le déloger du nid de frelons bien connu de Molenbeek) ni de la scandaleuse récupération politique organisée par Hollande et sa bande d’incapables, mais du lancement de cette incroyable campagne publicitaire, financée par le gouvernement « TOUS UNIS CONTRE LA HAINE« .

« Beau sujet », aurait dit jadis mon prof de Philo.
Qui peut s’exclure, effectivement, d’un tel mot d’ordre ?
Voilà bien de quoi rassembler et mobiliser tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, de toutes couleurs, de toutes confessions, de toutes origines, de toutes sensibilités !
Un peu d’amour dans ce monde de brutes, un rappel à l’humanisme, à l’éthique, à la fraternité…
Hélas, hélas, hélas…
C’est sans doute Renaud Camus qui a le mieux illustré cette campagne par un de ces tweets laconiques et meurtriers qu’il sait si bien ciseler en moins de 140 caractères :
 
« Dommage que cette campagne n’ait pas commencé plus tôt, on n’aurait pas eu le Bataclan ».

Comme d’habitude, la flèche décochée par Renaud Camus est à prendre au second, voire au troisième degré.
Car, après avoir visionné les 6 clips de cette campagne, on en ressort littéralement sidérés !
Ce n’est pas une campagne contre la haine raciale, mais bien une odieuse machine de propagande pour faire accepter l’inacceptable à notre peuple, en lui faisant croire que c’est LUI le raciste, le blanc, le méchant, lui, le seul qui s’oppose à l’intégration des gentils musulmans.
Côté cynisme, Goebbels n’aurait pas fait mieux…

Bien sûr, pour faire bonne mesure, l’antisémitisme est également ciblé, mais rien, rien, pas l’ombre d’un commencement d’évocation du racisme anti-blanc, anti-français, anti-chrétien…

C’est le Souchien – et lui seul – qui est visé, c’est bien lui qu’il s’agit d’éduquer, de rééduquer devrait-on dire.

Ce n’est pas encore le Goulag et les camps, mais on y pense déjà en haut lieu.
Six videos : une pour évoquer le racisme anti-noir, deux pour évoquer l’antisémitisme, mais les quatre autres (le plat de résistance, si j’ose dire) pour stigmatiser ces hordes de blancs qui s’abattent comme des hyènes sur de pauvres musulmans arabes isolés, rappel subliminal aux ratonnades de jadis…*
Tout y est !
Chaque spot commence par une dramatisation soigneusement calculée :

« Inspiré de faits réels – Attention, ces propos et ces images peuvent choquer ».
A chaque spot, des affirmations – généralement caricaturales – de ces pauvres souchiens de base qu’il convient bien sûr de rééduquer ; et ensuite, en voix « off » (la voix de la conscience !), un rappel à l’ordre moral et aux bonnes moeurs du bon dhimmi qui se respecte en ces années de Grâce de la présidence Hollande :

« non mais vous pensez ce que vous dites ? »…

« non mais vous vous entendez ? »…
« non mais vous êtes sérieux, là ? »…

 
Enfin, dans un crescendo dramatique, le sermon gouvernemental, la Parole, l’Oracle du Minotaure :
Le racisme ça commence par des mots, ça finit par des crachats, des coups, du sang…

C’est beau, c’est grand, c’est généreux, c’est magnifique.
Sauf que, sauf que…
Revenons quand même à un peu de bon sens.
Jusqu’à preuve du contraire, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes aujourd’hui sont musulmans !
 Et la haine secrétée par l’islam finit plus souvent par le sang que par des crachats.
Comme le rappelle l’excellent frère Rachid (ex musulman marocain) dans une intéressante vidéo que je vous conseille vivement de visionner « si ça nage comme un canard, si ça vole comme un canard, et si ça fait coin-coin comme un canard, il existe une forte probabilité que ce soit un canard » !



Evidemment, je me rends bien compte qu’en argumentant ainsi, je ne vais pas franchement dans le sens de la volonté gouvernementale de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
Je ne vais pas non plus réduire mes risques de me retrouver devant la XVII° chambre correctionnelle, mais au fond, nous sommes là pour réinformer, réfléchir, et essayer de démonter les manigances d’un gouvernement qui pousse de plus en plus loin le bouchon de la trahison.
 
Il reste que cette campagne imbécile risque d’avoir des effets pervers sur les chères têtes brunes non encore touchées par la haine de leur pays d’accueil.
 A force de voir les blancs souchiens ainsi « stigmatisés » et accusés de tous les maux, il est fort possible qu’on assiste à une montée de la haine anti-française dans les banlieues.
 
Je terminerai d’ailleurs par un autre tweet de Renaud Camus, encore plus perfide que le précédent
 
« 1943 : Vichy – le gouvernement de M. Pierre Laval, alarmé par la montée du sentiment anti-allemand dans le pays, lance le #TousUnisContrelaHaine »

On ne saurait mieux dire…
Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’on assimile Hollande et Laval…
L’Histoire semble bafouiller…
 
Marc Le Stahler
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.