lundi 28 mars 2016

La veille de l’attentat de Bruxelles, Bernard Cazeneuve pose pour un selfie avec des représentants islamistes


Par Koba le 28/03/2016
20h15


Réunie une première fois le 15 juin 2015, l’instance de dialogue entre les Français de confession musulmane et les pouvoirs publics a de nouveau été réunie le 21 mars 2016.

Cette réunion s’inscrit dans le prolongement des consultations locales organisées par les préfectures, qui ont permis d’entendre des milliers de Français de confession musulmane.
Si pour la première édition des tables rondes sur divers sujets plébiscités par les participants avaient été organisées, cette 2e instance a été centrée sur le phénomène de radicalisation.
Dans son discours de clôture, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a salué la « volonté d’engagement qui anime sincèrement les musulmans de France » et a assuré ces derniers du soutien de la République.
Ministère de l’Intérieur
 
Lors de cette réunion, Bernard Cazeneuve a pris la pose pour un « selfie » avec Amar Lasfar, président de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) et Abdelkader Saldouni, l’imam de Nice, accusé d’entretenir des liens étroits avec les Frères Musulmans.

1917525_983356668416597_7892997048448593081_n
 
source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.