jeudi 18 février 2016

« La gauche au pouvoir : semaine de 60 heures et salaires modulables! » L’édito de Charles SANNAT

 
Le 18/02/2016
 

vaseline

 
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
Haaa, la gauche, le prôôôgrèès social et les conquêtes dans la lutte de nos aïeux camarades du parti ! Ces luttes ouvrières qui façonnèrent aussi bien nos lois, notre histoire politique que nos mythes sociaux, il n’en reste rien, que l’ambition stérile d’une gauche vide de sens servant la soupe au totalitarisme marchand sous l’œil de l’idéologie terranoviste visant à raconter une nouvelle fiction sociale totalement niaise entre théorie du genre et mariage pour tous, idiots utiles de la construction d’un monde déshumanisé qui est en réalité la négation même des idéaux profondément généreux d’une gauche historique qui comme les dinosaures semble avoir disparue.
Je pleure cette gauche, celle de mon enfance, parce qu’elle était un contre-pouvoir aux excès du capitalisme qui n’a plus rien de capitaliste mais qui devient, je vous le répète, un véritable totalitarisme des multinationales que rien désormais n’arrêtera plus tant la démission de nos dirigeants pour ne pas parler de leur soumission et de la corruption est évidente.
 
Manipulation, itération et habituation !
 
Comme vous l’avez sans doute compris, dans le détricotage des acquis sociaux les politiques procèdent par itération et habituation !
Si en mathématiques, une itération désigne l’action de répéter un processus, en politique c’est plus l’idée d’avancer par petits pas et répétant le même type de réforme à intervalle régulier.
 En gros, tous les deux ans on nous refait le spectacle « il faut sauver les retraites » et pour sauver les retraites il faut travailler plus longtemps donc allonger la durée de cotisation.
 Pour ce faire il faut donc reculer l’âge de départ à la retraite…
On lance l’idée et progressivement on habitue les esprits au fait qu’il n’y ait pas d’autre possibilité.
 Il faut deux ans pour que le principe de l’habituation fonctionne et que tout le monde accepte le changement.
Alors, 60 puis 61, puis 62, puis 63 puis 65 tout en sachant qu’il faut également 40 annuités puis 41 puis 42, bref tout cela lorsque vous commencez à travailler à 25 ans va nous conduire à une retraite à taux « plein » entre 65 et 70 ans… absurde.

Absurde parce qu’en France le taux d’emploi des seniors et l’un des plus faibles au monde.
Cela veut dire que nos seniors n’ont strictement aucune chance de pouvoir prétendre à une retraite pleine et n’auront droit qu’à des pensions de plus en plus décôtées.
C’est la raison pour laquelle il faut capitaliser pour sa retraite… tout en sachant que capitaliser dans une assurance-vie par exemple avec des rendements prochainement négatifs pour préparer votre retraite n’a pas beaucoup de sens.
On reparle de la convergence des systèmes de retraite privés et public… que nos amis du public se rassurent, ils seront alignés sur le système le moins bon.

L’hallucinant projet de loi El Khomry, le rêve de Sarkozy !!

Si vous voulez une politique de droite, il n’est pas utile de voter Sarkozy ou à droite, surtout pas mes amis, votez Hollande et Macron, c’est largement suffisant !!
On retrouve donc l’hyprocrisie incarnée par cette gauche faux-cul qui vous explique que les 35 heures sont toujours la durée légale mais que on pourra bosser jusqu’à 60 heures par semaine sans que cela ne pose problème, il faut bien être flexible hein…
Je rappelle qu’un robot ça bosse 24h/24 toute l’année… sans vacances, ni congés payés.
Cela ne règlera pas le problème du chômage, au contraire en assouplissant la durée du travail cela permettra aux entreprises de ne pas embaucher même si la croissance repart un poil !
Mais ce n’est pas tout, le salaire aussi lui va devenir modulable… donc si on vous baisse votre salaire votre seule possibilité sera de démissionner si vous trouvez mieux ailleurs ce qui n’est pas facile par les temps actuels.
Cette grande avancée sociale de gauche est classée dans la rubrique «accords de compétitivité offensifs ».
Il va y avoir aussi un plafonnement des indemnités prud’homales, sans oublier que pour les apprentis « la loi veut permettre un allongement de la durée de travail d’un apprenti à 40 heures hebdomadaire (contre 35 actuellement) et 10 heures par jour maximum (contre 8 actuellement).
 
Voilà il ne manque plus à ce beau programme de gôôôôche et des forces de prôôôôgrèèèèès à dire en bêlant beaucoup, que le rétablissement du travail des enfants dans les mines de charbon que Macron pourrait parfaitement rouvrir et le retour du servage à l’ancienne.
 
En fait la gauche est morte, totalement, il ne reste plus qu’un tas d’immondes mondialistes, serviteurs zélés du totalitarisme marchand dont ils sont les obligés.

Nous avons été trahis.

Car jamais, jamais ces mesures ne vont économiquement créer un seul emploi supplémentaire.

Mensonges et trahisons.
 
En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !
 
Charles SANNAT

 « Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com »
source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.