vendredi 22 janvier 2016

Cyril Hanouna se mue en défenseur de Manuel Valls contre Geneviève de Fontenay

                                                    

Le 22/012016
Le rôle de Cyril Hanouna est-il de censurer les mal-pensants ? Est-il interdit de critiquer une théocratie en France ?
    
Cyril Hanouna est le présentateur de l’émission « Touche pas à mon poste » diffusée sur D8, petite sœur de Canal+ sur le réseau TNT.
 L’émission, que je ne regarde pas, ne brille pas par ses débats sophistiqués ou ses brillants chroniqueurs (la gonflée et gonflante Nabilla Benattia faisait notamment partie de l’équipe). Nonobstant son aspect fête à neuneu dans la grande tradition de la télévision italienne sous le patronage de Silvio Berlusconi, « Touche pas à mon poste » est un divertissement qui occupe le temps de cerveau disponible de nombreux Français du lundi au vendredi soir.
Son présentateur vedette, Cyril Hanouna, est la preuve vivante qu’on ne devient pas un mogul de la télévision en cherchant à faire réfléchir sérieusement les téléspectateurs.
 De nos jours, mieux vaut ridiculiser ses co-animateurs en les exhibant en sous-vêtements au cours de jeux stupides, gueuler à tue-tête des chansons paillardes ou bien encore s’entourer des stars jetables de la télé d’irréalité.
Penser ?
Ce n’est pas au programme de « Touche pas à mon poste ».
 La liberté d’opinion s’y limite à aimer, ou pas, la dernière saison de « Koh Lanta ».
 La liberté d’expression ne s’y applique que pour quelques élus triés sur le volet, tel le plus titi parisien des membres des Black Panthers, l’excité Gilles Verdez.
« Ma question, c’est : peut-on être Miss France quand on est black ? Excusez-moi d’en douter », déclarait ainsi récemment Gilles Verdez à l’antenne de « Touche pas à mon poste », après avoir sous-entendu dans un tweet que la dernière Miss France n’était pas suffisamment belle pour mériter son titre.

 Il n’a pas été renvoyé et continue à sévir depuis lors.
Iris Mittenaere, courroucée, s’était défendue sur le plateau en rétorquant qu’elle n’était « peut-être pas assez bronzée » pour être Miss France.
Plutôt que de recevoir des excuses, la jeune femme n’a obtenu que mépris de la part des chroniqueurs.
 Enora Malagré, une cervelle de moineau, l’a même qualifiée d’idiote !
Hier, Cyril Hanouna a encore prouvé que sa machine à fric est aussi un rouleau compresseur politiquement correct au service de l’abrutissement des masses.
Le commerçant – pardon : le présentateur – a invité Geneviève de Fontenay pour qu’elle s’exprime sur son concours Miss Prestige National.
Mais cette dernière avait autre chose en tête.

Dans un élan de lucidité, madame de Fontenay a déclaré la chose suivante à propos de Manuel Valls : « Je le vois encore dans le bureau, là-bas, reçu avec tous les honneurs en Arabie saoudite avec Le Drian et Fabius. Il a, en plein nirvana, signé 10 milliards de vente d’armes à cette Arabie saoudite, ce pays de barbares où on décapite les gens et l’État fait des affaires. Après, ça va aux djihadistes, à Daech et ça revient sur notre tête. Voilà le résultat, je voulais dire comment ça se passe. »

Cyril Hanouna s’est alors indigné, regrettant le « dérapage » de Geneviève de Fontenay.
 Eh oui, cette dernière donnait matière à réfléchir à des téléspectateurs que l’on cherche à gaver d’idioties.
Le grossier Cyril Hanouna a même osé dire que Geneviève de Fontenay faisait un « raccourci ».

Non, seule l’Arabie saoudite raccourcit.

Ce pays raccourcit les têtes des opposants issus des minorités religieuses.
Geneviève de Fontenay avait pleinement raison d’alerter l’opinion.

Le rôle de Cyril Hanouna est-il de censurer les mal-pensants ?

 Est-il interdit de critiquer une théocratie en France ?

 Les actes du Premier ministre ne doivent pas être commentés sous peine d’exclusion à vie des plateaux de télévision ?

« Touche pas à mon poste » est, certes, un divertissement (je n’ai rien contre le fait de se divertir), mais peut-être pourrait-on se divertir intelligemment et dans le respect du pluralisme des opinions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.