samedi 23 janvier 2016

Adieu, Nicolas !

                                                    

Le 23/01/2016
Les Français ont fait leur choix et l’ont confirmé à travers différents sondages : ni Hollande, ni Sarkozy… Ni l’un ni l’autre ne sont plus crédibles.
   
Notre confrère du Figaro a publié dans son édition du 22 janvier quelques « bonnes feuilles » du dernier ouvrage de Nicolas Sarkozy qui sortira le lundi 25 janvier.
 L’ancien Président y fait acte de (sincère ?) contrition sur ses erreurs passées.
 Il esquisse aussi ce qui peut s’apparenter à un début de programme pour 2017 mais rien de transcendant, à part le fait qu’il ne reviendra pas sur le mariage pour tous, se coupant ainsi d’une partie de son électorat potentiel.
  L’ancien locataire de l’Élysée reconnaît volontiers « être resté quelques mois de trop l’homme alors qu’il aurait fallu être immédiatement le président ».
C’est bien vrai, tant les travers du personnage sont vite apparus.
Le Fouquet’s a été une erreur symbolique, même s’il est tout aussi vrai que ses adversaires socialistes fréquentaient et fréquentent toujours des restaurants moins emblématiques mais nettement plus onéreux.
Que dire de l’épisode des vacances sur le yacht de Vincent Bolloré, resté en travers de la gorge de beaucoup de nos compatriotes ?
 Ces deux épisodes ont marqué, plus à raison qu’à tort, son quinquennat du sceau de l’infamie. Quelques pages plus loin, Nicolas Sarkozy avoue avoir trop tardé à engager les réformes « qui auraient dû être engagées dès les premiers jours ».
Il regrette « le ratage de la réforme de la taxe professionnelle et aussi celui du RSA ».
Surtout, il s’en veut de ne pas être allé assez loin sur les 35 heures et l’ISF en les supprimant complètement.
 Dont acte.
 Que penser de ce droit d’inventaire à la sauce « républicaine » ?

Lire aussi : Sarko dans les choux ?
 
Tout d’abord que ces regrets arrivent un peu trop tard et que la très grande majorité des Français ne vont pas y être très sensibles.
 Simplement parce que le mal est fait et que les Français en paient les pots cassés.
  Beaucoup pensent, aussi, que c’est un coup politique et médiatique que tente l’ancien chef de l’État.
 Il est aujourd’hui distancé dans les sondages par Alain Juppé et François Fillon.
Chaque jour passant, ses chances de remporter la primaire prévue les 20 et 27 novembre prochains s’amenuisent.
Il essaie de se relancer avec ce livre « témoignage » mais, contrairement à ses plus proches compétiteurs, Fillon et Juppé, il a du mal à se projeter dans l’avenir.
 Beaucoup de nos compatriotes penseront aussi qu’il est difficile de revenir sur la scène politique quand on en a été évincé assez peu glorieusement en 2012.
 Nicolas Sarkozy a perdu par rejet et son adversaire a gagné par défaut.

 Il est aussi difficile de revenir en grâce dans le cœur et l’esprit des Français quand on a abaissé la fonction présidentielle (Hollande fait pire), quand on a tant promis et aussi peu tenu.
 À environ quinze mois avant le premier tour de la présidentielle de 2017, les aveux de Nicolas Sarkozy résonnent un peu faux et comme le chant du cygne.
 Les Français ont fait leur choix et l’ont confirmé à travers différents sondages : ni Hollande, ni Sarkozy…
 Ni l’un ni l’autre ne sont plus crédibles.
Mais le plus étonnant, c’est que le président des Républicains veut encore y croire.
Faut-il être aveugle et sourd à ce point ?

Ou bien être doté d’une ambition irrépressible ?

Ou encore cultiver un goût du pouvoir exacerbé ?

La réalité risque d’être très amère car le divorce est aujourd’hui consommé.

 Elle peut se résumer dans deux mots : adieu, Nicolas.

Mais qui le lui dira ?

 Faut-il encore qu’il soit à même de l’entendre, de le comprendre et de l’accepter.

1 commentaire:

  1. Ils ont lancé un avertissement aux deux personnages politiques en votant pour le front national aux dernières élections. Mais si ce n'est ni l'un ni l'autre, vers qui se portera le choix des français?

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.