samedi 26 décembre 2015

Valls renvoie dos-à-dos l’agression de pompiers corses et la profanation d’une mosquée !


Publié le 25 décembre 2015 - par Paul Le Poulpe


vallscorse


Comme cela s’est déjà produit des milliers de fois en France, des pompiers ont été agressés, suite à un guet-apens, dans la nuit de Noël, à Ajaccio.

Tout le monde sait que dans notre pays, quand des actes de violence sont commis contre les soldats du feu, les coupables sont 99 fois sur 100 (et encore) des jeunes racailles maghrébines.

http://www.lepoint.fr/societe/deux-pompiers-et-un-policier-blesses-apres-un-guet-apens-a-ajaccio-25-12-2015-2005242_23.php

Qui aurait envisager, il y a trente ans, que les pompiers, ces héros de l’imaginaire de notre enfance, qui risquent leur vie pour sauver la nôtre, pourraient être systématiquement attaqués, et que les agresseurs, dans la France de Hollande, Valls, Cazeneuve et Taubira, bénéficieraient systématiquement de la clémence des autorités… quand ils sont arrêtés.
Sauf que cette fois, dans une ambiance particulière, en Corse, deux événements viennent de se dérouler.
 D’abord, six cents manifestants ont protesté contre cette agression, véritable guet-apens, donc acte de guerre, où deux pompiers et un policier ont été blessés.
Mais trois cents manifestants ont convergé vers la cité de l’agression, voulant en découdre avec les racailles.

http://www.fdesouche.com/684143-pompiers-agresses-ajaccio-au-moins-300-personnes-font-une-descente-dans-la-cite

mosqueeajaccio

Pour une fois que ce sont les voyous maghrébins qui sont attaqués, et les Gaulois qui redressent la tête, nous n’allons pas bouder notre plaisir.
Apparemment, une salle de prières musulmane aurait subi quelques dégâts, ce qui montre par ailleurs que les Corses ont parfaitement fait le lien entre la délinquance qu’ils subissent et la religion des racailles.
Surtout que certains élus locaux, loin de désavouer l’opération, ont réagi d’une manière politiquement incorrecte, comme le président du Sdis de Corse-du-Sud Charles Voglimacci.

« Je dis aux individus de ce soir, les pseudos courageux, que nous ne sommes pas dans certains quartiers du continent où règnent la terreur et le chaos. Ici c’est Ajaccio et nous ne laisserons personne dicter ses propres règles, imposer la peur et s’accaparer un quartier de notre ville. Si cela les indispose, ils sont libres de partir ».

Les phrases islamocollabos de Manuel Valls REDUIT

Dans ce contexte, où, faut-il le rappeler, la France est en guerre, dixit Hollande, Manuel Valls a montré une fois encore l’ampleur de sa dhimmitude, dans un tweet scandaleux (voir ci-dessus) où il ose renvoyer dos-à-dos l’agression des pompiers et des policiers, qui auraient pu coûter des vies, et le saccage d’une salle de prière, qui n’est qu’une opération de colère et de représailles – dont on peut discuter de l’opportunité – suite à une agression inqualifiable.
 Par ce texte, il montre le peu de cas qu’il fait de la sécurité de ses hommes, et sa lâcheté devant les musulmans.
Faut-il rappeler à notre Premier ministre, auteur d’un relativisme crapuleux, que nos pompiers jouent un rôle indispensable dans la société française, alors que, dans les mosquées, les musulmans apprennent à respecter le Coran, qui demandent juste aux soldats d’Allah de tuer tous les infidèles, rien de moins…
Faut-il rappeler à notre Premier ministre, qui ose demander aux Corses de respecter la loi républicaine (quelle insulte que ce mot dans sa bouche) que la première fonction d’un gouvernement est de protéger ses compatriotes, ce que ce régime n’est pas capable de faire.
Donc, quand l’Etat est défaillant, il est légitime que les citoyens pallient à ces lacunes, et se protègent eux-mêmes.
Donc, notre dhimmi de premier ministre, véritable fasciste déguisé en socialiste, renvoie également dos-à-dos les racailles maghrébines qui ont agressé les pompiers et les citoyens corses qui, excédés de tels actes sur leur île, décident de châtier les coupables.
 Intéressant, mais tellement révélateur de l’idéologie socialiste, où le cambriolé qui se défend se retrouve en prison, suite à la plainte de son voleur.
C’est, par ailleurs, à notre connaissance la première fois que des Français en colère attaquent physiquement un lieu de culte musulman, et cela révèle que le contexte est en train de changer, dans notre pays, et que nos compatriotes en ont marre de l’islam, de ses mosquées, de ses voiles, de son halal, de ses voyous et de ses crimes.
Si nous avions un gouvernement digne de ce nom, il préciserait que la France est en guerre contre les soldats d’Allah, et que les mosquées étant leur caserne (dixit Ergodan), il les fermerait toutes, ce qui serait un acte de légitime défiance nécessaire.
On peut s’attendre, dans les heures qui vont suivre, à une instrumentalisation de ces événements, de la part de tous ceux qui ont enfumé les Français au lendemain des attentats de Charlie et du Bataclan.
 La victimisation musulmane va battre son plein, et les Corses vont être stigmatisés et qualifiés de racistes.

Pourtant, comme le disait le dirait le blogueur algérien Aldo Stérone, évoquant le FN, les Corses, « remontent le pantalon des Français » et montrent à nos compatriotes que la peur doit changer de camp, malgré les traitres qui nous dirigent et qui protègent les racailles.

Par ailleurs, nous tenons à la disposition des pleureurs le nombre d’agressions d’églises, en 2015, et, nous pouvons dire que, même avec les événements d’Ajaccio, les mosquées sont encore loin derrière, quoi qu’en dise le CCIF.

http://www.valeursactuelles.com/societe/673-atteintes-aux-lieux-de-cultes-chretiens-en-2014-52320

Paul Le Poulpe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.