mardi 22 décembre 2015

Lutte contre le FN : même Radio Classique s’y met

                                                     
Le 22/12/2015
 
3 minutes, 39 secondes, montre en main, pour réduire les électeurs du Front national à des abrutis congénitaux. Et tout cela sponsorisé par ERDF, donc avec votre argent…

Radio Classique : les gentils radotages matinaux d’Ève Ruggieri, la courtoisie impeccable de Christian Morin qui nous rappelle que, jadis, la France fut peut-être le pays le plus policé de la terre, la douce voix vespérale d’Albina pour nous annoncer une page de musique baroque, la passion d’Alain Duault…
 Et puis, patatras ! Mardi dernier, 15 décembre, deux jours après que la République eut été sauvée grâce à Manuel Valls, je tombe à 19 h 57 sur une émission au titre apparemment très prometteur : «  Une certaine idée de la France. ».
 Une émission présentée par Florence Belkacem.
 Une cousine de Najat ?
 Je l’ignore.
Vous savez, il y a plus d’une ânesse qui s’appelle Martine en ce royaume.
Ainsi donc, Florence Belkacem invitait ce soir-là le psychanalyste Jean-Pierre Winter à se pencher sur le cas – disons le mot – clinique de ces Français qui votent Front national.

 Jingle, petit air de violon.
 Pour entrer dans le vif du sujet, l’animatrice pose cette question : « Quel rapport les Français entretiennent-ils avec le Front national ? »
 L’élève de Lacan répond alors sans barguigner : « Un rapport masochiste. »
 Et d’expliquer que « le Front national ne peut inviter qu’à une destruction généralisée de tout ce qui fait notre cadre de vie » et qu’aller vers le Front national, c’est répondre tout simplement à une « pulsion de mort », à « la pulsion suicidaire ».
 Rien que ça.
 Puis notre psychanalyste poursuit en comparant ces abrutis de Nordistes qui votent Marine Le Pen à ces enfants qui gardent toute leur affection à leurs parents maltraitants.
Voter FN, c’est « voter pour la privation : privation de subventions, privation de spectacles », c’est donc voter pour « la maltraitance ».

Quant à Marion Maréchal-Le Pen dans le Sud, « c’est du vieux dans du jeune ».
Marion incarnerait « la proposition de jouir de ne pas penser ».
Et la Belkacem de s’esclaffer et de demander au docteur à barbe et langage fleuris plus de précisions.
 Il explique qu’« une grande partie des gens qui votent pour elle obéissent à la pensée servile, c’est-à-dire la capacité à ne pas se servir de sa pensée »
« Et c’est plus que reposant. C’est jouissif. »

 Jingle, petit air de violon.

 3 minutes, 39 secondes, montre en main, pour réduire les électeurs du Front national à des abrutis congénitaux.

 Et tout cela sponsorisé par ERDF, donc avec votre argent…
Je ne sais pas si Jean-Pierre Winter sera de nouveau invité par Florence Belkacem afin de faire la psychanalyse de tous ces électeurs de gauche qui, comme un seul homme ou comme le chien de Pavlov, se sont précipités dimanche 13 décembre pour aller voter Xavier Bertrand ou Christian Estrosi.

Il me semble qu’il y a largement matière à développer autour de ce thème du masochisme et peut-être même du sado-masochisme.
 Une suggestion peut-être : pour l’occasion, je changerais le jingle.
Au lieu d’un air de violon, je passerais la chanson « Fais-moi mal, Johnny ».
 Moins classique mais tellement plus près de la réalité…

En tout cas, bravo pour l’idée de présenter le vote FN sous l’angle de la Faculté.

 Il fallait y penser.

Cela dit, Goebbels était bien docteur lui aussi – pas en médecine, certes, mais docteur tout de même.

1 commentaire:

  1. Radio Paris ment, radio Paris ment, radio Paris…
    Pas mal la photo, quelle ressemblance avec Joseph Goebbels !

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.