mercredi 30 décembre 2015

Double meurtre de Rouen. Le récidiviste a-t-il été libéré intentionnellement ?

 
Publié par Manuel Gomez le 30 décembre 2015
 
electric-chair-72283_960_720
 
Nous connaissons l’assassin mais qui sont les complices de ce double meurtre ?
 
Elise Fauvel, 24 ans, assistante de direction en recherche d’emploi, et Julien Tesquet, 31 ans, infirmier au CHU de Rouen, ont été assassinés dans la nuit du samedi au dimanche 20 décembre 2015.
Elise a été violée avant d’être tuée.
 
Les deux corps dénudés étaient allongés côte à côte sur le sol.

 
L’auteur de ce double meurtre, et du viol, vient d’être arrêté.
L’ADN retrouvé sur les lieux du double crime, l’appartement d’Elise Fauvel, à deux pas de la place du Vieux Marché à Rouen, prouve sa culpabilité sans le moindre doute.
Il s’agit d’un Rwandais de 34 ans, Jean-Claude Nsengumukiza, en situation irrégulière en France depuis 2001.
Condamné en 2011 à 8 ans de prison, par la Cour d’assises de la Seine Maritime, pour avoir (déjà) violé une jeune rouennaise dans la nuit du 4 août 2009.
 
Il avait été libéré trois semaines plus tôt, en novembre, du Centre pénitentiaire du Havre, après seulement quatre années d’emprisonnement.
Le jury populaire avait prononcé une interdiction définitive du territoire français.
Il aurait donc dû être expulsé dès sa libération mais cette décision n’a pas été exécutée.

 
Alors je pose cette question : le coupable, ce monstre, va payer certes, mais les complices de ce double meurtre :
  • Ceux qui l’ont fait sortir de prison 4 années plus tôt.
  • Ceux qui l’ont laissé libre de circuler dans la région rouennaise.
  • Ceux qui n’ont pas procédé à son expulsion.
Ne sont-ils pas les complices de ces deux assassinats ?
 
Sans leur laxisme, le délitement de leurs fonctions, le désintéressement total de la vie d’autrui, le manque total de fermeté de leurs hiérarchies, deux jeunes français innocents seraient toujours en vie aujourd’hui.
 
Ces magistrats et ces fonctionnaires vont-ils poursuivre leurs carrières en toute tranquillité ?
Auront-ils des nuits calmes ?
Ne seront-ils pas hantés par les fantômes d’Elise et de Julien ?
C’est tout le malheur que je leur souhaite, puisque je n’ai pas le pouvoir de les condamner !
 
Madame la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, êtes-vous fière de votre justice ?
 
Comme il est dommage, certaines fois, que la peine de mort ait été abolie !
 
C’est le seul châtiment que mérite ce genre de monstre !
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

1 commentaire:

  1. Il est temps que les français se réveillent et demande des comptes à tous ces gens (tous ces CEPANOU) pour MISE EN DANGER DE LA VIE D'AUTRUI . Jamais ces 2 jeunes n'auraient du mourir - j'ai vu la mère du jeune , dévastée par le chagrin -combien sont-ils en liberté ces tueurs, violeurs ? Qu'est devenue LA FRANCE ? merci de nous donner la parole

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.