mardi 29 décembre 2015

Comment la presse s’acharne contre les Corses

 
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 décembre 2015
 
4838910_6_19aa_un-graffiti-arabi-fora-les-arabes-dehors_2dc7e4c1a432959999dc6e18aa8c4e24
 
Avez-vous remarqué à quelle vitesse les médias ont réécrit les incidents de Corse pour effacer toute faute des musulmans ? Avez-vous vu comment les Corses se font insulter par les journalistes ? Comment les vrais responsables de ces incidents ont été transformés en victime ?
 
Les propos racistes, insultants, orduriers des musulmans qui ont attiré les pompiers dans des guets-apens pour les massacrer ont été camouflés.
Les journalistes dénoncent les réactions des Corses, le « racisme » des Corses, le « sale » nationalisme des Corses, la « honte » d’être fier de son identité corse…
Cette propagande ne vous rappelle pas celle contre Israël ?
 Le seul endroit au monde où les terroristes sont qualifiés de résistants, c’est Israël.
 Le seul endroit au monde ou des hommes qui arrivent par derrière et poignardent des civils dans la rue sont qualifiés des victimes, c’est Israël.

Le Point donne le ton : les Corses sont racistes :

 
Dans cet article non signé, les Corses sont traités des sales racistes, de populistes, et même de colonialistes, par les experts que le Point est spécialement allé chercher pour ne présenter qu’une seule thèse, celle qui accuse les Corses. Et pas un mot sur les musulmans et les tentatives de lynchage des pompiers.

Le Point : les Corses sont fachos :

 
Jean-Guy Talamoni dénonce.  « [Dire] Arabi Fora [c’est] profaner la langue corse. »
Pourquoi ne dit-il pas que « Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n’êtes pas chez vous ici! », c’est profaner la langue française ? Deux poids deux mesures, est difficile à accepter.

Courrier International : les Corses sont fous, racistes et islamophobes :

 
Afin d’empêcher les lecteurs de comprendre ce qui s’est passé, Courrier international utilise des mots à double sens. Il parle des agresseurs comme d’un « groupe de jeunes à capuche ». Puis il les excuse. Il justifie l’agression des pompiers et disculpe les musulmans, car ils viennent « des quartiers les plus pauvres de la ville”.
Enfin, il insulte les habitants : “une vendetta populaire où racisme et islamophobie culminent ».

France Infotv : les Corses sont plus racistes qu’ailleurs :

 
« Les Corses sont-ils plus racistes qu’ailleurs ? » se demande France Infotv. A vomir.
« Les revendications des manifestants… c’est le « fantasme » de l’insécurité qui arrive en Corse ». Ca y est ! Les Corses ont des fantasmes maintenant.
L’insécurité, pour la gauche qui nie la réalité, c’est soit un sentiment, soit un fantasme, jamais une réalité. Et ce sentiment, ce fantasme, est alimenté par le racisme, vous diront les « experts » de la gauche, bien entendu. La résultante : chaque violence est un cas isolé (sous entendu pas grave, et dont il ne faut pas parler) même si les cas isolés se répètent chaque jour de la semaine.

 L’humanité : la Corse est une gangrène :

 
« Les agressions de deux pompiers et d’un policier … ont donné prétexte à un déferlement de haine raciste sans précédent dans l’île et dans le pays, » écrivent Frédéric Durand, Gérald Rossi, Aurélien Soucheyre et Dominique Widemann. Les Corses sont racistes, ils sont emplis de haine, et n’importe quelle agression (comprendre anodine) est prétexte à laisser la haine se déchaîner. Je traduis : si on vous agresse, ne vous défendez pas. Si vous vous défendez, c’est parce que vous êtes emplis de haine et de racisme. C’est la même dialectique que pour Israël.
 

 Le Parisien : les Corses sont indignes :

 
Et les débordements indignes, ce sont les Corses. Les musulmans qui ont dressé un guet apens, ce n’est pas indigne, c’est habituel…

En conclusion, si je traduis la pensée des médias :

1.Les musulmans ont voulu massacrer des pompiers, mais il faut les comprendre et les excuser, car ils viennent des quartiers les plus pauvres, et en plus, ce sont des jeunes (sous entendu, il faut bien qu’ils s’amusent)
 
2.Les musulmans ont insulté les Corses, ils leur ont dit dehors vous n’êtes pas chez vous : ça n’a rien à voir avec les incidents, inutile d’en parler.
 
3.Les Corses ont manifesté contre les des troubles et leur ont donné une bonne leçon, donc ce sont des racistes islamophobes, ils sont emplis de haine.
 
Aucun média ne défend les Corses.
J’en ai honte.
Aucun média ne met en cause le rejet de la France et des valeurs démocratiques d’une partie des musulmans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

1 commentaire:

  1. C'est évident tout ce qui arrive. Les médias sont le ressac de l'écume de l'émotion, véhiculée par les Français qui préfèrent l'Islam à la Chrétienté. Même ceux qui sont agnostiques ou athées. Tout ceci est dans un but électoraliste car la plupart des étrangers, notamment de confession musulmane, votent pour la gauche. Ce qui a permis la grandeur de l'islam, c'est la foi des musulmans et ce qui a provoqué la perte identitaire de millions de Français, c'est la perte de la foi.
    Il ne faut pas oublier que l'expansion islamique est une colonisation d'une ampleur exceptionnelle dans l'histoire humaine et qui plus est est une colonisation réussie. Alors que des Nord-Africains cherchent à extirper jusqu'au dernier résidu de la présence Française dans leur pays.Pour certains de ces jeunes de cités notamment en Corse, l'idée du bœuf tombé et de 36 millions de couteaux est une réalité. C'est l'idée du pays comme butin pas comme patrie. L'idée que la fortune est celle du plus rapide, pas du plus travailleur. L'idée que la France est une vache, une laiterie, un morceau, une propriété. L'idée que ''trouver'' est plus intelligent que de créer.La patrie s'arrête au seuil de la porte. Dehors, sur un pallier d'immeuble, dans la rue, dans la place publique, dans l’administration, dans les routes et les champs on peut salir, détruire, prendre, voler, casser, faire ses besoins, jeter ses emballages ou déboiser.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.