samedi 26 décembre 2015

Ajaccio : la manifestation dégénère, des CRS déployés


Publié le - Modifié le | Le Point.fr

 
Des gendarmes chargés d'empêcher les manifestants d'entrer, postés devant le quartier des Jardins de l'Empereur, à Ajaccio, le 26 décembre 2015.


Des gendarmes chargés d'empêcher les manifestants d'entrer, postés devant le quartier des Jardins de l'Empereur, à Ajaccio, le 26 décembre 2015. © STRINGER


EN DIRECT. Le calme aura été de courte durée. Des manifestants se sont à nouveau rassemblés pour dénoncer un "guet-apens" tendu à des pompiers.

17 heures. La twittosphère s'enflamme avec des propos racistes
Depuis le début de la manifestation, de nombreux Twittos soutiennent la démarche des Corses présents au rassemblement avec des déclarations parfois antimusulmans. Des propos à caractère racistes également relayés au coeur de la manifestation.

16 h 55. Les manifestants se dirigent vers d'autres quartiers
Après être restés plusieurs minutes dans le quartier des Jardins de l'Empereur, les manifestants ont finalement décidé, selon France 3 Corse, de se rendre dans d'autres "quartiers à problèmes".
 
16 heures. Des explosions entendues

Deux explosions auraient été entendues, d'après les journalistes et un important dispositif comportant des gendarmes et des CRS a été mis en place au pied des immeubles pour empêcher les manifestants de passer.

5 h 30. La manifestation dégénère
Plus de 300 manifestants ont forcé le barrage des policiers pour accéder au quartier où une salle de prière musulmane avait été saccagée vendredi soir.
 
15 heures. Des manifestants se sont rassemblés dans le calme
Le rassemblement prévu aux abords du quartier des Jardins de l'Empereur, à Ajaccio, a débuté dans le calme ce samedi 26 décembre, mais a rapidement tourné à l'émeute comme le rapportent les journalistes de France 3 Corse, présents sur place.

Une expédition punitive
 
Ces violences font suite au guet-apens tendu à des pompiers dans la nuit de Noël, où « un incendie a été volontairement allumé sur le terrain du Citystade dans les Jardins de l'empereur pour attirer les forces de l'ordre et les pompiers dans un guet-apens en leur jetant des projectiles et en s'en prenant directement aux sapeurs pompiers », selon le sous-préfet François Lalanne.
 Deux pompiers avaient alors été « sérieusement » blessés par des éclats de verre après avoir été physiquement agressés par « de nombreux jeunes encagoulés », selon le sous-préfet.
Un policier a lui aussi été « légèrement » blessé au cours d'une intervention des forces de l'ordre pour ramener le calme.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.