samedi 21 novembre 2015

Des protections contre des agents chimiques volées à Paris

 
21 novembre 2015



 
Du matériel conçu pour résister aux agents chimiques a été dérobé dans un local sécurisé cette semaine dans l’hôpital Necker à Paris, a révélé le Parisien samedi.  

Un larcin qui suscite l’inquiétude.
Cette semaine, plusieurs équipements ont disparu d’un local sécurisé de l’hôpital pédiatrique Necker, dans le 15e arrondissement de Paris, a révélé samedi le Parisien.
Il s’agit de plusieurs combinaisons de protection étanches, semblables à celles utilisées contre le virus Ebola, mais aussi des bottes en polyéthylène, conçues pour résister aux agents chimiques, et des masques antibactériens.

La crainte d'éventuelles attaques chimiques
 
L’institution a confirmé que "la disparition de ces éléments de tenue, en nombre limité, a été constatée mercredi et une plainte déposée le lendemain".
En outre, le local, bien que sécurisé, est ouvert à "beaucoup de monde, pour l’approvisionnement en matériel courant".
Difficile donc, de trouver les coupables.
Mais en tous les cas, le vol provoque le trouble.

"Après les déclarations alarmistes du Premier ministre sur d’éventuelles attaques chimiques, c’est forcément inquiétant", pointe Philippe Goujon, maire LR du 15e arrondissement. Aux alarmistes, l’AP-HP répond que "les conditions de sécurité ont été renforcées sur le site". 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.