jeudi 21 mai 2015

Solitude d'un défenseur de la laïcité

 





L’Université montre ses faiblesses face aux pressions islamistes.


Le gouvernement aussi d’ailleurs.
 Tout ce monde-là parle beaucoup du respect de la laïcité.
 Mais dans les faits, c’est la débandade.
L’IUT de Saint Denis, qui dépend de l’Université Paris XIII, en est l’illustration.
 Cela fait plus d’un an que son directeur, Samuel Mayol, attend un soutien hiérarchique qui ne vient pas.
 Son audace est d’avoir mis fin à un fonctionnement soumis au communautarisme.
 Depuis le 3 février 2014, il ne compte plus les intimidations.
Récemment, lui et six autres de son équipe ont été à nouveau menacés de mort.
Un apport officiel vient de confirmer les accusations de Mayol.
Mais c'est lui qui est accusé d' "islamophobie".
 Le défenseur de la laïcité  reste seul…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.