samedi 18 avril 2015

Val-de-Reuil. Dans l'Eure, ils volaient des voitures pour les jeter dans la rivière

Mise à jour : 17/04/2015 à 15:07 par Timothée L'Angevin
 
 
Les neuf jeunes hommes ont commis 46 délits entre juillet 2014 et mars 2015 (photo d'illustration)
 
Les neuf jeunes hommes auraient commis 46 délits entre juillet 2014 et mars 2015. (Photo d'illustration)
 
Huit mineurs et un majeur, soupçonnés de 21 vols de voitures et 25 vols à la roulotte entre juillet 2014 et mars 2015 dans la région de Val-de-Reuil (Eure), ont été interpellés.
 
Leurs motivations n’étaient ni financières, ni matérielles.
 Ils volaient les voitures « gratuitement ».
« Au lieu de revendre les pièces ou les véhicules, ils ont préféré les incendier ou les jeter dans l’Eure », glisse un policier de Val-de-Reuil (Eure), en charge d’une affaire qui a débouché sur l’arrestation de huit adolescents, âgés de 15 à 16 ans, et d’un majeur.

Neuf interpellations

Six d’entre eux ont été interpellés mardi 14 avril 2015.
 Ils sont soupçonnés de 21 vols de voitures et de 25 vols à la roulotte.
Des faits qui auraient été commis entre juillet 2014 et mars 2015 dans les communes de Louviers, Le Vaudreuil et Val-de-Reuil.

Tout a commencé au milieu du mois de mars 2015, lorsque des policiers interpellent trois mineurs en flagrant délit de tentative de vol d’un véhicule à Val-de-Reuil.
 Lors de la garde à vue, les enquêteurs les interrogent sur des faits similaires.
Les ados, originaires de Léry et Val-de-Reuil, auraient reconnu de nombreux vols et expliqué précisément où, quand, comment ils se sont produits.
Les policiers parviennent à identifier six autres complices présumés, dont un majeur.

46 délits

La police rassemble les informations.
 Au petit matin du mardi 14 avril 2015, les forces de l’ordre interpellent les jeunes hommes à leur domicile.
Trois d’entre eux habitent Léry, les autres au Chesne, Chéronvilliers et Elbeuf (Seine-Maritime).
 Après une journée au commissariat, ils auraient avoué d’autres faits, soit un total de 46 délits.
 « Pas de trafic, juste des vols d’usage, de la petite délinquance », assure l’enquêteur.

À l’exception du majeur, qui en fonction de ses antécédents peut encourir une peine d’emprisonnement, les autres, puisque mineurs, risquent des mesures éducatives, un éloignement du secteur et des placements en foyers.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.