mercredi 22 avril 2015

Journal du mardi 21 avril 2015 avec Laurent Ozon Président du Mouvement pour la Remigration

 

02:03 – International / La Syrie accuse la France
03:33 – International / Yemen : la guerre entre Riyad et Téhéran
07:46 – Union européenne / David Cameron joue sa survie en Ecosse
09:23 – Media / Téléréalité : le pire à nos portes
12:11 – L’actualité en bref
14:50 – L’invité du jour est Laurent Ozon, Industriel et intellectuel écologiste, Laurent Ozon a lancé depuis plusieurs mois le Mouvement pour la remigration. Une démarche qui prend tout son sens au moment où l’Europe est confrontée à la menace de l’arrivée d’un million de migrants sur ses côtes.


Posté le 22 avril 2015 à 12h59

Nos dirigeants font comme s'ils voulaient que la violence croisse

Extrait de l'entretien de Laurant Ozon passée hier sur TV Libertés (à partir de 30’42’’) :

« …Si malheureusement l’État n’assume pas ses responsabilités – peut-être que c’est un calcul ?

D’ailleurs je pose la question ; je la pose très sincèrement à tous aujourd’hui, ce soir, est-ce que, aujourd’hui, nous avons affaire à des idiots, c’est-à-dire à des personnes qui ne voient pas la réalité, qui choisissent de ne pas prendre de décisions ?
Ou est-ce que, et je crains malheureusement cette vision un peu paranoïaque (évidemment on ne peut ne pas se poser cette question), ou est-ce qu’il s’agit d’une méthode mise en place très clairement pour provoquer de la violence, pour provoquer des comportements de passion, de désespoir sur une partie de la population européenne qui, voyant qu’elle n’est plus protégée, que ses droits qui ne sont plus respectés sur ses terres, demain produira des réactions de violence qui justifieront peut-être, éventuellement, une perturbation des échéances électorales, des lois d’exception, que sais-je encore.

On a vu, il n’y a pas longtemps, le gouvernement socialiste mettre en place des lois liberticides pour contrôler la population, les échanges sur internet, etc.
On peut parfaitement imaginer, à la faveur demain d’une montée, je dirais de désespoir d’une partie de la population européenne, des phénomènes de violence qui justifieront, peut-être encore demain, de nouvelles atteintes à nos libertés… »

Michel Janva

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.