mercredi 29 avril 2015

Djihadisme : Valls annonce une structure pour les jeunes de retour de Syrie et d'Irak

mercredi 29 avril 2015
     

 

Le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé mercredi la création "d'ici la fin de l'année", d'une structure chargée de prendre en charge les jeunes "de retour de zones de conflit" ne faisant pas l'objet de poursuites judiciaires. 
  
Comme le Danemark, la France va-t-elle créer des centre de désendoctrinement pour les anciens djihadistes?
Le Premier ministre a annoncé mercredi la création "d'ici la fin de l'année", d'une structure chargée de prendre en charge les jeunes "de retour de zones de conflit" ne faisant pas l'objet de poursuites judiciaires.
"Par un accompagnement individualisé, une prise en charge psychologique et un encadrement renforcé, ces jeunes devraient retrouver toute leur place dans notre société", a-t-il ajouté, précisant qu'une telle structure lui a été proposée par le ministre de l'Intérieur.


1.600 Français impliqués dans des filières terroristes en Syrie et en Irak

"Ces individus jeunes qui sont signalés doivent faire l'objet d'un suivi.
Nous devons aussi apprendre à mieux détecter les signes avant-coureurs de ces ruptures.
Dans le cadre du plan de lutte contre la radicalisation, 2.500 fonctionnaires de différents ministères sur tout le territoire ont d'ores et déjà été formés", a rappelé le Premier ministre.
Selon le chef du gouvernement, "1.605 Français ou résidents en France sont actuellement recensés pour leur implication dans (des) filières terroristes.
 Parmi ceux-ci, on estime que 445 se trouvent actuellement en Syrie. 99 y sont morts." 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.