samedi 18 avril 2015

Aix : vols de câbles, une facture de 800 000 € pour la Ville !

  Aix-en-Provence
 
 
Faits divers - Justice - Actualités - Aix : vols de câbles, une facture de 800 000 € pour la Ville ! - 1
 
Actuellement, le prix du cuivre se situe aux alentours de 4 à 5 euros le kilo chez le ferrailleur.
 
Un voleur, arrêté à Luynes puis à Meyreuil, a été condamné à huit mois ferme.Ces faits ont un coût énorme pour la collectivité. À Aix, la facture est salée

Il serait venu en France fêter la Pâque orthodoxe avec ses parents, promet Marius Anghel à la juge Boresi.
 Et comptait, dit-il, rentrer en Roumanie où l'attend sa conjointe enceinte de sept mois.
 Oui mais voilà, son père, qui vit en France, ne lui avait payé que le billet aller, alors Anghel devait financer son trajet retour.
Voilà pourquoi il avait besoin d'argent, ajoute-t-il depuis le box des détenus du tribunal correctionnel d'Aix.
 C'est là qu'il poursuit son séjour en France, arrêté par les militaires du Psig (Peloton de surveillance et intervention) de la gendarmerie.
C'était dans la nuit de dimanche à lundi, vers 2 h du matin, vers Meyreuil : les gendarmes croisent deux hommes qui disent se balader.
Reste que depuis quelques semaines, les vols de câbles se multiplient dans le secteur.

 Les gendarmes contrôlent les "marcheurs", qui disent être des Roms, venant d'un camp, à Marseille. Les gendarmes passent leur chemin, laissant marcher les deux hommes qui n'ont rien à se voir reprocher.
Pour le moment.
Plus loin, il fait nuit noire et pour cause : les câbles électriques ont été coupés entre des poteaux et posés à terre.
 Les gendarmes ralentissent, garent leur voiture dans un endroit discret et mettent pied à terre pour attendre, postés.
 Ils patienteront peu : un "marcheur" arrive et prend à la main les câbles posés au sol.
Les gendarmes se précipitent et l'interpellent.
Résultat, après la garde à vue : comparution immédiate pour vol en réunion avec destruction, où la juge Boresi rappelle le mode opératoire de ces voleurs qui s'attaquent à l'éclairage public avec des clés Allen, ouvrent la trappe d'accès aux poteaux, déroulent et coupent les câbles.
Ils stockent les câbles au sol et passent au poteau suivant.

Déjà arrêté la veille !

En partie civile pour la commune de Meyreuil, Me Delphine Durand livre le coût exorbitant pour la collectivité : 7 000 € de remise en état rien que pour ces faits.
Puis, du côté du parquet, l'auditrice Lopa Dufrenot requiert huit mois de prison ferme, après avoir rappelé qu'il s'agit là d'une véritable organisation qui trouble l'ordre public.
 Organisation d'autant plus... organisée que, rappelle le tribunal, le prévenu avait été interpellé la veille par la police, pour le vol de 10 rouleaux de câbles électriques, à Luynes.
 Il s'était vu remettre une convocation pour le tribunal, pour septembre.

"Dès qu'il sort, il retourne voler du câble !" De quoi faire dire à son avocat, Me Marc Bréard, que "l'effet comminatoire de la garde à vue n'a pas eu lieu".

C'est le moins que l'on puisse dire.
 Marius Anghel sera reconnu coupable, pour les seuls faits de Meyreuil et condamné à huit mois ferme, avec mandat de dépôt à la barre.
 Son avocat a plaidé les faibles ressources de son jeune client, qui vit avec 55 €/mois en Roumanie.

800 000 € à payer pour la Ville d'Aix

Reste, et cela fut évoqué à l'audience, le coût de ces vols pour la collectivité.
De quoi faire tonner le maire d'Aix :

"Nous sommes ulcérés ! Les adjoints sont furieux : à une époque où nous sommes attentifs à toutes les dépenses, réalisez ce que cela nous coûte !"

En quatre mois, les vols de câbles ont coûté à la collectivité la somme de 800 000 €, sur le seul territoire de la commune d'Aix.
Maryse Joissains continue :

 "Imaginez, si d'ici à la fin de l'année, on arrive à 2 millions d'euros ! C'est le coût des rythmes scolaires ! Comment supporter de devoir dépenser cet argent pour réparer nos installations, qui sont la cible des voleurs ?"

Les secteurs particulièrement touchés, sur le territoire aixois, ce sont La Duzanne, la zone industrielle et les territoires alentour.

À Luynes

Depuis dimanche soir, l'espace du Mail est plongé dans l'obscurité au grand étonnement des habitants.
 Une vingtaine de plaques ont été enlevées, les câbles sectionnés.
 De quoi impacter le fonctionnement du marché.
 Pour l'avenue des Libérateurs où des vols de câbles ont été commis en septembre 2014, il avait fallu trois mois pour un retour à la normale.
Le technicien de la mairie annexe a précisé que plusieurs secteurs resteraient sans lumière : le parking de la Closeraie, l'avenue André-Chanson, l'espace du Mail et l'avenue François-Vidal.
D'autres vols se sont produits, cette semaine, rues Marie-Maron et Jeanine-Mavel et dans les artères adjacentes.

"Il faudrait une présence policière plus importante pour dissuader ces gens", confiaient des Luynois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.