vendredi 23 janvier 2015

Haut les cœurs ! Le combat, c’est maintenant…

                                                    
 
 
Le 23/01/2015
 
 
Tandis que s'accroît notre submersion, et que perdurent l'échec de l'Europe, la faillite de l'État, la ruine du pays, notre décadence économique et la démission de tous... 
   
Najat qui se convertit héroïquement à « La Marseillaise » dans les écoles, ainsi qu’à quelques autres cautères sur une jambe de bois.
Taubira – elle se dépêche de parfaire son œuvre destructrice avant sa mise à pied – qui entend renforcer les lois « antiracistes », c’est-à-dire liberticides, en vue d’interdire un peu plus à quiconque de penser mal.
Valls qui ressort l’excusologie sociale et les prétendus « ghettos » (pour dire les territoires conquis) afin de légitimer une nouvelle amplification de la « discrimination positive », de nouveaux déversements d’argent public en vue d’acheter des électeurs, et pour obtenir que l’on en reste à une guerre à bas bruit contre les autochtones.
Valls encore, accusateur public du peuple français, le déclarant coupable « d’apartheid », ni plus ni moins, afin de vite lui remettre la tête sous l’eau, et lui imposer une nouvelle cure de « vivrensemble » forcé, comme il y avait jadis des travaux…
Tout le beau monde politique, « droite » comprise, qui fait du cinéma sur ce fichu Schengen « qu’il va falloir améliorer », ce que l’on sait impossible et inutile – la responsable européenne de conclure les premiers travaux sur ce sujet en indiquant qu’il fallait en toute priorité « apprendre la langue arabe » pour mieux faire passer nos messages envers le monde musulman et mieux comprendre le leur…
pourtant assez explicite, me semble-t-il.
Bref : bousculez un peu le naturel, et l’impuissance comme l’aveuglement reviennent au grand galop.

Les effets de la commotion de la semaine dernière sur nos politiques se dissipent vite, sans compter que les ligotent le lacis de règles et traités dans lesquels ils sont pris, et la fidélité inévitable à leurs discours irresponsables de 40 ans.
Hiatus entre rêve des « élites » et cauchemar de la population, choc du réel à l’encontre des incantations mensongères ou iréniques, impuissance et irresponsabilité politiques : leur prolongation, après un léger ravalement de façade, ne peut qu’aboutir à une aggravation de la situation – les mêmes causes ayant obstinément tendance à produire les mêmes effets.
Plus que par idéologie mortifère, impuissance politique ou incurie gouvernementale, il en sera ainsi tant que l’on n’aura pas regardé en face les sources et la nature des problèmes, reconnu l’adversaire et nommé correctement ce qui survient.
 Or, après la sidération, une décantation politique va s’effectuer chez nos concitoyens malgré la surdose anesthésiante qu’ils ont eu à subir en sus d’un matraquage idéologique plus massif et extravagant qu’à l’ordinaire.
Il n’a, au fond, convaincu que les incurables de la gauche.
Je vois dans notre camp trop de réactions de dépit, de doute, et même de défaitisme, de capitulation devant la mousse médiatique et les manipulations.
 Qu’on ne s’y trompe pas : l’unanimisme est un confusionnisme passager.
 La réaction « populaire » a été plus partielle et contrastée qu’on le dit, alors que pour une large part elle était fondée.

La fracture culturelle (pour ne pas dire pis…) s’est élargie.

La chute de Hollande dans les sondages était « hors norme », sa « remontée » l’est nettement moins (le retour provisoire des enfants prodigues), et sa prévisible rechute le sera de même : tout cela dit surtout l’imprévisibilité de la situation, sa volatilité, son instabilité.

Tandis que s’accroît notre submersion, et que perdurent l’échec de l’Europe, la faillite de l’État, la ruine du pays, notre décadence économique et la démission de tous.

Haut les cœurs !

Le combat, c’est maintenant…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.