samedi 27 décembre 2014

Nantes. La désinformation, dernière carte d’un système aux abois.

Publié par : redacbzhinfo 24 décembre 2014
 
 
Nantes. La désinformation, dernière carte d’un système aux abois
 
...et les forces de l'ordre aussi.
 En trois jours, de Joué les Tours à Nantes en passant par Dijon, les rues de France auront été le théâtre de scènes hallucinantes.

Deux individus de type «loup solitaire» foncent avec leur véhicule dans la foule des passants.
 Un troisième  s’attaque à l’arme blanche aux policiers d’un commissariat.
Les trois présenteraient un point commun.
Selon des témoins, ils auraient – pour se donner du courage ou pour tracer les contours d’une revendication – crié «Allahu Wakbar» (Dieu est plus grand) avant de commettre leurs méfaits.
Des témoignages contestés par le procureur concernant l’affaire nantaise, avant même le début de toute enquête.
Un témoin de la scène affirme même être l’auteur de la phrase.
Derrière ces actes  pourrait se révéler l’attachement de ces individus à une religion, l’Islam.
Et c’est bien ce que médias du système  et gouvernants tentent par tous les moyens de masquer, de décrédibiliser.
On voit ainsi se succéder des procureurs de la République pour prendre position dans les premières heures qui suivent le drame.
Avant même toute enquête sérieuse des  coupables, ils affirment  qu’il s’agit de l’acte « d’un déséquilibré» et que ces actions n’ont rien à voir avec un engagement religieux ou politique.
Notons  qu’à Nantes ce lundi, ce n’est pas le ministre de la Santé mais le ministre de l’Intérieur qui est intervenu en personne coupant l’herbe sous le pied des enquêteurs locaux..

On observe également des leaders politiques qui se livrent à une véritable course contre la montre de déclarations sur le thème «pas d’amalgames» et  «il faut que les Français gardent leur sang froid dans ces instants difficiles».
Personne n’ a encore accusé Eric Zemmour ou l’extrême droite d’être responsable, mais ça ne saurait tarder.
Tout est fait pour masquer le véritable problème.
Il y a en France des individus de confession musulmane, déséquilibrés ou pas, qui seraient réceptifs à des messages qui leurs sont adressés depuis la Syrie et l’Irak par l’Etat Islamique via le satellite et internet
Les autorités françaises le savent parfaitement.
Les services de renseignement également.
L’avouer serait provoquer la psychose générale.

 L’avouer serait donner raison à tous ceux qui – de plus en plus nombreux en Europe – estiment que le modèle multiculturel, multiconfessionnel, multiethnique est un échec et devient même une menace sévère pour les Européens.
 
La nomenklatura politico-médiatique s’accorde pour tenter de verrouiller le système.
 Mais de plus en plus difficilement semble-t-il.
 
La multiplication des manifestations contre l’islamisation, en Angleterre, en Allemagne et sûrement bientôt en France , cumulée avec un vote des Français de plus en plus fortement opposé au système en raison notamment du rejet de l’immigration, de la demande de sécurité et de cohésion culturelle,  poussera t-elle les dirigeants à évoluer?
 
Cesseront-ils  de nier la réalité  en la cachant et la censurant et museler les opposants.

Ou prendront-ils des mesures fortes,  exemplaires, pour assurer la sécurité et le bien commun?
 
Combien de temps encore pourront-ils continuer sans provoquer la colère populaire?
 
Photo : breizh-info.com

[ccBreizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.